AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 376
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Mer 14 Juil - 10:43

J'étais encore sous le choc. La soif avait été si violente que j'avais bien failli craquer. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas souffert autant... Dans tout les sens du terme. Je sentais que les deux poches de sang que j'avais vidées d'un trait ne seraient pas suffisantes. Dans une heure, deux tout au plus, la soif reviendrait déchirer ma gorge. Je devais vraiment aller chasser.
Mais m'occuper d'Elisabeth m'aidait à oublier. Prendre soin d'autrui m'avait toujours permis d'occulter mes propres tourments. Il n'en était pas différent aujourd'hui.

Lyra me souriait doucement. Je me souvins soudain de l'odeur de lys que j'avais senti pendant mon inconscience. C'était elle qui m'avait porté. Elle m'avait sauvé... Elle m'avait ramené chez moi.. Je lui devais tant.

- Et qu’est-ce qu…murmura t-elle

Je n'avais pas le temps de lui expliquer. Peut être plus tard, bien qu'avouer ma faiblesse ne m'enchantait pas. Heureusement, Elisabeth l'empêcha de terminer sa question alors qu'elle se ruait à présent sur le sang enfin à sa portée. Je restais le plus immobile possible pour ne pas qu'elle me voit comme une menace. J'avais eu ma dose de crocs enfoncés dans ma chair.
D'ailleurs, je n'eus même pas le temps de lui tendre une autre poche qu'elle était déjà dans le coffre pour aller se servir.

En haut j'entendais l'humain, s'esclaffer d'un rire mauvais et se mettre à crier. J'entendais chaque parole qu'il prononçait et je lui souhaitais d'être foudroyé sur le champs. Mon corps se tendit, voulant remonter pour aider Esmée, le faire taire moi même peut être, mais je savais que je devais rester ici... Pour Elisabeth...
Je m'avançais légèrement, tournant le dos à Lyra pour ne pas qu'elle voit mon trouble. Je tremblais presque de la présence de l'humain et de la haine qu'il m'inspirait. Et j'avais encore soif, l'odeur du sang qu'Elisabeth buvait goulûment ayant réveillé mon envie précocement. La culpabilité me rongeait, alors que je revoyais les yeux terrorisé de Chale. Même dans son regard de louve j'avais pu voir toute la terreur et la mort se profiler dans ses prunelles... Encore une fois, je l'avais terrifié... J'allais vraiment devoir régler ce problème...

- Milord...que s’est-il passé… ?

Je sursautais légèrement à sa main sur mon épaule, et à sa voix. Je frémis... Milord... Cela faisait si longtemps qu'on ne m'avait appelé ainsi... Devais-je vraiment dire à ma vieille amie les tourments qui enflammaient mon âme. Je lui faisais confiance pour ne pas me juger, mais j'avais déjà eu tant de mal à le dire à ma famille... A Esmée...

- J'avais....

Brusquement, un grand bruit fendit l'air, se répercutant sur les murs de la maison et me faisant aussitôt tourner la tête vers l'étage.... Un cri... Humain... Cet humain... Mon dieu.... Esmée....
Et avant même que je ne fasse le moindre mouvement. Avant même que la surprise ne disparaisse, me rendant mes membres, Elisabeth passa droit devant moi, pour s'engouffrer par la porte que j'avais à moitié défoncé en entrant.
Mon corps se réveilla soudainement et je la poursuivis en criant son nom. Non.... Je savais ce qu'elle allait faire. Je sentais moi aussi cette odeur sucrée qui réveillait plus encore la brûlure dans ma gorge. Cette odeur obsédante, délicieuse.... Mais... Non...

- Elisabeth !!!

Mais j'étais juste impuissant à ce moment. Esmée aussi... Peut être même ne pensait-elle même pas à l'arrêter vu la haine si peu commune que je voyais sur son visage.
Je m'arrêtais en haut des marches, presque plus choqué par son expression que par la jeune vampire qui se jetait sur le corps meurtri. J'essayais de me rappeler les mots que j'avais entendu... Mais c'était presque flou. Mon cerveau semblait encore en ébullition à cause des événements récents... Quoiqu'il en fut, je ne la jugeais pas. Je n'étais même pas désolé pour l'homme... Je fus simplement témoin de sa mort. Il y avait tellement de sang... Le venin emplit ma bouche comme rarement.

Luttant contre la soif, mon regard probablement ébène, se leva sur Esmée. Je ne comprenais pas ce qu'il s'était passé. L'avait-elle vraiment frappé ? Je n'imaginais pas ma douce Esmée perdre son sang froid... Enfin.. Peut être que si finalement avec tout ce qu'il venait de nous arriver. Malgré moi, je me surpris à penser de nouveau que c'était bien mieux comme cela. Après tout, nous n'aurions pas su quoi faire de l'homme... Et je me maudis pour cette pensée.
Soupirant je fis les quelques pas qui me séparaient de ma femme, pour venir l'enlacer, cachant son visage en colère dans mon torse. J'embrassais ses cheveux, encore et encore, inspirant profondément pour m'emplir de son odeur et occulter celle de l'hémoglobine. J'avais besoin d'elle... Elle avait besoin de moi... Je murmurais à son oreille.

- Je t'aime...

Je cachais mon visage dans ses cheveux en réfléchissant. Que faire maintenant ? Comment se débarrasser du corps ? Aller le déposer dans la forêt pourrait être une bonne idée. Parmi les autres qui venaient de périr. A moins que le ménage aie déjà été fait... Mais alors ? L'idée d'aller l'abandonner en pleine ville de Seattle, récemment habituée à ce genre de meurtre me semblait séduisante... Ou bien lui faire une sépulture... Hum... Ma compassion n'irait peut être pas jusque là... Quoique... Une fois calmé...
Mais il y avait un autre problème. Les loups nous en tiendraient-ils rigueur ? Je frémis, mon regard allant aussitôt au dehors alors que je resserrais Esmée contre moi. Ambre était partie. Chale aussi... Seigneur merci. Pas de témoin. Et il n'était pas nécessaire que la meute de Sam soit au courant.
Bon...

J'attendis qu'Elisabeth ait terminé. A ce stade, il ne servait plus à rien d'essayer de la stopper, et de toute manière, il n'était même pas sûr que j'aie le dessus sur elle. Et puis au fond de moi, le monstre, celui qui avait torturé cet homme, rugissait de plaisir à le voir mort. Peut être même y aurait-il bien participé si une morale ennuyeuse ne lui mettait pas des bâtons dans les roues.
Lorsqu'elle se releva, je déposais un dernier baiser sur le haut du crâne d'Esmée et fis descendre mes doigts le long de son épaule, avant de m'approcher du cadavre.

- Ne m'attaque pas Elisabeth... Je veux juste m'en occuper...

Mes yeux se posèrent alors sur lui. Son corps, vidé de sang, paraissait presque aussi blanc que nous. Il y avait du sang partout, ayant coulé de ses multiples fractures. Le crâne semblait fortement touché, son bras droit ne paraissait plus retenu par son épaule. Et sa jambe... Elle pendait en angle droit, inverse à celui qui aurait dû être, et un pied de la chaise lui transperçait la peau, profondément ancré dans le muscle même. Aucun doute que l'artère était touché. Il n'aurait pas survécu.
Je me penchais sur lui, fermais ses paupières avant de le hisser aisément sur mon dos.

- Je vais m'en débarrasser...

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Lyra Broomwich
Vampire
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 03/07/2009
Localisation : au recoin d'une mémoire, dans les méandres du souvenir...

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Invisibilité

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Jeu 15 Juil - 0:27

Je sentais les mots prêts à quitter ses lèvres, alléger son cœur. Je gardais ma main sur son épaule, comme pour l’empêcher de s’envoler. Je ne savais ce qui le tourmentait, précisément. Une personne dans ce monde était capable d’ébranler ce qu’il avait construit, ses défenses. Une femme, par son sang, pouvait le mettre à mal.
Pendant une seconde l’idée de trouver et de tuer cette personne de mes propres mains me traversa l’esprit. Ainsi Carlisle n’aurait-il plus de soucis à se faire… Mais je ne pouvais pas. C’était trop simple. Pourquoi éviter le danger, alors que d’autres fois, des situations similaires se présenteraient ? Je ne pouvais pas faire cela…

- J’avais…

Sa voix s’éleva, en une mélodie mélancolique. Les choses étaient dures à dire…Mais il était prêt à tout me raconter. J’avais tellement envie qu’il le fasse ! Voir son visage se détendre, ses traits redevenir ceux que j’avais toujours connu…

Mais nous fûmes interrompus. Un grand fracas déchira l’air, agressant directement mes tympans, suivis d’un cri d’horreur. Il y avait du remue-ménage, là-haut... et un homme qui saignait !
Je n’avais pas retiré ma main de l’épaule de Carlisle, j’avais tourné la tête vers la porte. Mais avant même que je ne me meuve, Elisabeth passa entre nous, mais trop près de moi. Un geste violent me dégagea sur le côté et je me rattrapai avec un grognement. Je m’élançai à la suite de Carlisle.

- Elisabeth !!!

Mais il était trop tard lorsque nous parvînmes au salon. La jeune fille avait déjà les crocs plantés dans le corps de l’homme. Et lui était dans un vilain état, peut être même déjà mort. Mais cela n’empêchait pas mes sens de s’émoustiller à la présence du sang qui coulait des blessures de l’homme. Je coupai ma respiration tandis que mes yeux fixaient le cadavre. Néanmoins je ne bougeai pas. Elisabeth était trop énervée et bien trop jeune pour que je dispute son repas. L’occasion se présenterait à un autre moment…
Je tournai la tête vers Carlisle, qui serrait sa femme dans ses bras. Esmée, celle qui m’avait irrémédiablement remplacée dans le cœur de cet homme formidable…Je ne pouvais retenir ma jalousie, mais je n’avais pas le droit de l’écarter. Carlisle était heureux avec elle, le reste importait peu. Et je pouvais toujours disparaître à mon gré ! Je regardai sa façon de faire, ses gestes, ses caresses… Il ne changeait pas. Toujours délicat, léger. Toujours attentionné et prêt à soutenir les plus dans le besoin…

- Je t’aime… murmura-t-il à sa femme.

Un petit coup tapa dans ma poitrine, presque un battement de cœur violent, un sursaut de l’organe mort. Je ne comprenais pas trop le sens de ce coup…Un souvenir qui tapait à la porte ? Ou un désir que je préférais taire ? Le temps n’était pas à ça. Nous avions un mort sur les bras et mon ami était assoiffé. Il était préférable de se rendre utile que de méditer bêtement sur le passé. Carlisle chargea le cadavre sur ses épaules après lui avoir fermé les yeux.

- Je vais m’en débarrasser...

Je ne me fis pas prier pour m’approcher. Je lui barrai le passage, un petit sourire aux lèvres.

- Laissez-moi m’en occuper, Carlisle. Vous êtes éreinté et assoiffé. Je vais aller voir si des soldats rôdent autour de la maison. Je reviens vous prévenir si vous pouvez chasser à votre aise.

Je les regardais tous rapidement, un à un. J’achevai mon argumentation en tendant les bras pour récupérer le corps :

- De tous ici, je pense être la plus à même à lutter avec la tête froide s’il reste des humains armés dans les parages.

Je pris délicatement le corps dans mes bras, avant de le mettre sur mon épaule. J’envoyai un nouveau sourire à Carlisle en notant son air un peu plus soulagé. Si je pouvais le débarrasser de son fardeau, bien m’en faisait. Je souris à sa femme tandis que je passai la porte vitrée, un sourire franc et léger.

- Reposez-vous tous…Je reviens d’ici peu.

Et je laissai la porte se fermer tandis que j’entamai déjà mon périple dans la forêt. Après m’être débarrassé du corps, je comptais faire du repérage dans la forêt, pour voir si les lieux étaient à présent sûrs…


[HRP : Et me voici disparue pendant un tour !^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 122
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Amour inconditionnel et passionnel des membres de sa famille.

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Ven 16 Juil - 10:32

Qu'avais-je fait?

Tout avait été plus fort que moi. Je bouillais littéralement de l'intérieur, certaine que cette rage me consumerait toute entière si je ne la faisais pas sortir. Ce minable homme. Il racontait des bêtises, des blasphèmes. Et il se croyait si malin... Rencontrer des gens ainsi me dégoutait de cette race humaine qui se sentait si supérieure aux autres. Ils croyaient qu'ils géraient le monde, qu'ils étaient tout puissants. Quelle surprise d'apprendre l'existence de créatures encore plus puissantes, mais jamais aussi dévastatrices qu'eux. Et que voulaient-ils faire? Prendre le chapeau de Dieu et nous bannir. Et bien, chose faite et chose perdue... Après, ils venaient nous dire que nous n'étions que des ratés, incapables d'aimer et de respecter alors qu'ils n'avaient de respect que pour leur si précieux argent et l'avancement technologique qui reculait. J'en avais pitié. Pour lui. Pour eux.

Je ne désirais cependant pas le blesser autant. Si j'avais su que ma baffe le renverserait ainsi, je me serais contenue davantage. Oui, davantage. Parce que ma première idée avait été de lui arracher la tête. Mais cela n'aurait donné que satisfaction à sa pauvre et misérable âme, et à la bête en moi. En voyant la douleur de la soif d'Elisabeth, à devoir supporter le venin qui baignait dans ma bouche suite à la morsure de Carlisle et à sentir l'odeur des loups autour, tout me menait à tuer. Mais je ne voulais pas. Du moins... Pas vraiment. Pour une satisfaction purement vampirique, lui arracher les deux bras et le laisser se vider de son sang dans de longs hurlements de douleur pouvait être intéressant. Après tout, s'il voulait savoir ce qu'était un vrai vampire...

Mais je n'étais pas comme ça! Bon sang, je n'étais pas comme ça! Même avec une haine aussi intense dans mes veines, et une créature sanguinaire prête à prendre le contrôle sur qui j'étais, je n'étais pas comme ça! J'arrivais encore à trouver le contrôle qu'il me fallait pour le garder en vie. Ou c'est ce que je croyais. Je n'avais jamais été portée sur les expressions physiques de violence... Mais cette fois, c'était trop. Je voulais qu'il souffre pour avoir faire souffert ma famille. Et, pour cette fois, mon esprit était bien d'accord avec la bête.

Je ne ressentais aucune honte à ce que je venais de faire, et mon regard sombre le regardait avec fureur. Plus rien ne comptait que cette haine. Jusqu'au moment où je sentis l'odeur du sang apparaitre dans l'air. Mes yeux s'agrandirent, et je baissai les yeux sur sa jambe transpercée. Oh seigneur... Qu'avais-je fait? Il saignait... Abondamment même. Et je ne l'avais même pas remarqué avant, trop aveuglée par cette volonté de vengeance. Je n'avais pas soif, et je me dégoutais de l'envie de son sang qui coulait par ma faute.

J'allais inutilement appeler Carlisle, car il avait sans doute entendu le bruit fracassant, lorsqu'il cria;

- Elisabeth !!!

J'eus à peine le temps de me tourner, même à vitesse vampirique, vers l'escalier du sous-sol qu'Elisabeth me passait sous le nez et plongeait sur l'homme. Je ne voyais plus rien autour. Que ce sang qui coulait, et dont Elisabeth s'abreuvait. Cette colère qui me faisait trembler encore. Cet homme qui se vidait de son liquide vital par ma faute... et qui le méritait. Je restai immobile, trop sous le choc de ce qui venait de se passer... et presque contente qu'il meure enfin...

Mais... Non, non! Qu'avais-je fait!

Je repris brusquement mes esprits lorsque Carlisle me prit contre lui, cachant mon visage contre son corps. J'essayais de me débattre une petite seconde, pour aller arrêter Elisabeth, mais pour finir, je me laissai simplement et mollement aller dans ses bras. Je fermai les yeux, profitant de la sécurité de ses bras alors que le remords me mangeait. Mes yeux se serrèrent un peu plus alors que je tentais de ne pas désirer ce sang. Les bruits de la succion me faisait me tendre parfois, mais je me forçai à me détendre avec les derniers vestiges de ma volonté. Mes bras se nouèrent autour de la taille à Carlisle, m'accrochant à lui comme à la dernière pensée lucide de mon corps. Chacun de ses baisers me ramenaient à lui, un peu plus à chaque fois, avant que mon esprit ne se retourne vers le meurtre que j'avais commis.

- Je t'aime...

Ces mots me firent frissonner de la tête aux pieds, me faisant serrer le coeur dans ma poitrine. En plus d'être l'assurance de son amour, que je ne pouvais pourtant pas oublier une seule seconde, cela me prouvait qu'il ne m'en voulait pas. Mes doigts se crispèrent sur son vêtement, le gardant encore un peu plus contre moi, alors que les remords commençaient à me manger de l'intérieur. Une chance qu'il était là... Qu'est-ce que je ferais sans lui... Sans son amour... J'ouvris les yeux pour voir l'étendue du dégât. Le monstre se réveilla en moi... Pour me torturer un peu plus. Tu vois ça? Ce corps par terre? Ensanglanté. Mort. C'est toi qui a fait ça... Et ça fait du bien, non?

"Je t'aime aussi...", soufflai-je si faiblement. "Oh Carlisle... Mais qu'est-ce que j'ai fait.. "

Mon souffle se coupa alors que je détournai le regard, qui se posa sur Lyra. Je regardai la vampire plusieurs secondes, sans quitter son regard. Elle nous regardait sans ciller, un masque sur son visage de marbre. Elle devait avoir beaucoup de contrôle ou très peu soif pour ne pas avoir le regard viré sur la marre de sang à nos pieds. Ou peut être étais-ce autre chose qui attirait son attention alors. Je me souvins de la première fois que je l'avais vu, à la place que j'avais présentement dans les bras de Carlisle. Et mon coeur se serra. C'était sans doute lui qui attirait son attention. Comment lui en vouloir...

Je détournai le regard, avalant le venin dans ma gorge alors que mon mari embrassait mes cheveux une dernière fois. Je ne devais pas laisser la vampire hanter mes pensées. J'avais déja assez fait contre elle aujourd'hui, l'accusant injustement et de manière si irréfléchie d'avoir blessé Carlisle. Je n'arrivais même pas à être jalouse en ce moment précis. La caresse sur mon épaule me fit soupirer car il était souvent le dernier signe qu'il faisait avant de quitter mes bras. Je dénouai mes bras, ne bougeant pas de ma position dans la pièce. Je n'arrivais pas à regarder ailleurs que la marre de sang au sol, et la petite Elisabeth à laquelle j'avais fait commettre l'irréparable...

"Je suis tellement désolée... Tellement désolée...", ma voix n'était qu'un murmure.

D'une oreille distraite, je suivis l'échange entre Carlisle et Lyra, et je la sentis quitter la maison avec le cadavre. Je ne m'approchai pas, laissant Carlisle faire, me contentant de souffler;

"Elisabeth, je te prie de me pardonner..."

Que faire... J'étais partagée entre le soulagement et la honte. L'horreur et la douce victoire de la vengeance. Entre la bête et moi-même. Je tendis le bras vers Eli, incertaine de comment elle allait réagir. Sans doute serait-elle plus qu'en colère contre moi. Qu'elle ne voudrait plus m'adresser la parole. Mais... je l'invitais quand même à venir me voir... Je ne pouvais savoir si c'était la bonne chose à faire, mais quelque chose me disait que si elle avait à me sauter au cou, je le mériterais...

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Heley
Vampire: Modérateur
avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 22
Localisation : Forêt de Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Occultation. (faculté à faire "oublier" sa présence aux autres.)

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Lun 26 Juil - 22:45

Je sentais le liquide suave couler dans ma gorge et atténuer le feu qui me possédait. La Monstre en moi se ravissait de cet instant de bonheur et de délectation. Ma conscience humaine avait été oblitérée au fond de moi. Je ne faisais pas attention à ce qu'il se passait autour de moi alors que ej retirais la vie à cet humain. Le goût de ce sang était bien meilleur que celui que je venais de boire précédemment. Au bout de quelques minutes, je me relevais. Mes yeux avait retrouvé leur teinte rouge sang. Carlisle s'approcha de moi.

- Ne m'attaque pas Elisabeth... Je veux juste m'en occuper...

Je ne bougeais pas alors qu'il se penchait pour se saisir du corps. Le Monstre en moi s'était calmée et ma conscience en profita pour reprendre le dessus. Et là ce fut un tout autre sentiment que le plaisir qui s'insinuait en moi, envahissant mon esprit et mon être. Je vis Lyra se proposer pour emporter le corps et s'en allait de la villa. Je posais mon regard sur Esmée et que se tenait debout face à moi. J'entendis son murmure.

"Elisabeth, je te prie de me pardonner..."


Pourquoi je devait lui pardonner ? Elle n'avait rien fais de mal. C'était moi qui avait tué cet humain. Je m'en voulais de ne pas avoir su résister à la tentation. Je m'en voulais d'avoir cédé à l'appel du sang. J'avais bafoué la confiance que Carlisle et Esmée avaient placé en moi. J'avais donné raison à Edward : J'étais incapable de me contrôler. Qu'est-ce qu'il se serait passé si Bella avait été présente ? J'aurais pu lui faire du mal. Esmée me tendait son bras, m'invitant à la rejoindre. Mais ce n'était pas elle la fautive. C'était moi. Je détournai le regard et murmurai :

"C'est pas ta faute Esmée. Je suis désolée. J'ai bafoué votre confiance."

Ma culpabilité pouvait se lire dans mes yeux. Je n'avais pas le droit de rester avec eux. Je n'étais pas capable de suivre leur régime alimentaire. J'avais été créée par un monstre et de ce fait j'en étais un. J'avais beau essayer de le réfréner, je n'y arrivais pas. J'avais honte de ce que je venais de faire. Comment me feraient-ils confiance maintenant ? Sans rien dire de plus, je me dirigeais vers les escaliers afin de monter dans ma chambre.


†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 376
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Mer 25 Aoû - 22:35

Esmée s'en voulait. Elle s'en voulait terriblement. Comment pourrait-il en être autrement ? Elle habituellement si douce et prévenante. La tristesse avait envahit ses traits plus encore lorsque je m'étais éloigné d'elle. Soudain l'idée de m'occuper du corps me semblait bien moins excellente. Cela me tuait de devoir la laisser...
Je m'arrêtais d'un coup, Lyra m'empêchant d'avancer un léger sourire sur le visage. Surpris, je la regardais un instant, l'écoutant à peine. Je la connaissais trop bien. Je pensais, sans me vanter, la connaître mieux que quiconque sur cette terre. Et je pouvais voir sur son visage, une tristesse immense.. Très bien cachée. Mais bien trop visible pour moi...
Je penchais légèrement la tête, cherchant à savoir ce qui n'allait pas. Il y avait tant de mélancolie dans son regard... Mais je ne comprenais pas... Ou peut être que je me voilais la face. Je voulais tellement croire qu'elle m'avait oublié. Je l'espérais tellement... Il faudrait que je lui parle un jour...

- De tous ici, je pense être la plus à même à lutter avec la tête froide s’il reste des humains armés dans les parages.

Il n'en fallu pas plus pour que je lui laisse le corps, soupirant doucement comme si un poids s'enlevait de mes épaules. Elle avait raison. Je ne pourrais prévoir mon comportement si je me faisais attaquer de nouveau. Cependant, j'eus des difficultés à détourner le regard. Je n'aimais pas son expression...

- Merci Darling...

Je lui souris doucement, mon cœur se serrant tout de même. J'étais vraiment soulagé qu'elle s'en occupe, ainsi je pourrais rassurer Esmée, en attendant d'avoir le feu vert de Lyra pour aller chasser. En souhaitant que tout se passe bien pour elle...

- Reposez-vous tous…Je reviens d’ici peu.
- Faites attention...

Je regardais la porte se refermer doucement, sentant son odeur disparaitre au fur et à mesure de sa course… Soupirant, je me retournais vers Esmée. Tout semblait soudain plus calme. Comme après une tempête affreuse où l'on voit tous les dégâts qui ont été fait et qu'il ne reste plus qu'à réparer.

"Je suis tellement désolée... Tellement désolée..."

Je levais le regard vers Esmée. Triste. Fatigué.
Au loin je voyais mon reflet dans le miroir. Je paraissais affreux, comme cette fois à l'hôpital, où Chale était arrivée ensanglantée. Où j'avais dû m'enfermer dans les toilettes avant de disparaitre en forêt pour me calmer... Mes yeux étaient aussi noir que le plus profond des puits... Et cet air assoiffé que je détestais tant, prenait possession de tous mes traits. Décidément je devrais vraiment régler ce problème avec Chale. Cela faisait trois fois que j'étais à deux doigts de la tuer.. Et j'avais l'impression que le destin empirait mes situations à chaque fois.
J'avais de la terre partout sur moi et des parties de mes vêtements étaient brûlés... On aurait dit que je revenais de la guerre.
Soudain, mon portable vibra, m'arrachant à la contemplation de mon reflet miteux. Je le sortis de ma poche et ouvris le sms. Alice...

Jaz et Rose vont bien. Moi aussi. On chasse dans les montagnes et on rentre.

"C'est pas ta faute Esmée. Je suis désolée. J'ai bafoué votre confiance."

Je relevais les yeux juste pour voir Elisabeth se diriger vers les escaliers. Doucement, en rangeant mon portable je fis les quelques pas qui me séparaient de ma femme pour l'attirer contre moi, collant son dos contre mon torse.

- C'est une nuit difficile pour tout le monde Elisabeth. Je pense que nous avons tous fait des choses que nous regrettons ce soir... Personne ne t'en veux...

Mon regard alla sur Esmée pour lui faire comprendre que cela s'adressait aussi à elle.

- Alice m'a dit que tout le monde allait bien. Tu peux arrêter de t'inquiéter...

Je me laissais aller contre son corps, mes bras se refermant doucement autour de son bassin. Je restais ainsi plusieurs secondes, fermant les yeux en essayant de me détendre le plus possible. J'étais vraiment exténué, mais nous n'en avions pas encore terminé. Je déposais un délicat baiser dans le cou de ma femme, inspirant profondément son odeur pour me redonner du courage.
Puis, comme mue par un signal invisible, je me détachais d'elle en soupirant après avoir embrassé sa joue. J'étais plus soulagé que je ne le laissais paraître. Je ne souhaitais qu'une chose, me reposer dans les bras les plus tendres qu'il fut... Mais pas encore... Pas tout de suite... Et tant pis pour la douleur dans mes côtes.

Je disparus quelques secondes dans la cuisine et revins avec plusieurs serpillières, un seau plein d'eau, une bouteille de nettoyant et une bouteille de javel. Je laissais tomber du nettoyant dans l'eau avant d'y plonger les serpillières. Pendant qu'elles s'imbibaient de produit, je ramassais la chaise et allais la mettre à l'extérieur en attendant de pouvoir l'emmener à la déchetterie. Je revins, pris une serpillière et m'agenouillant, je commençais à nettoyer le sol des tâches de sang qui le teintaient de rouge et émoustillaient nos sens.

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Esmée Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 122
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Amour inconditionnel et passionnel des membres de sa famille.

MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   Mar 7 Sep - 2:05

Mon coeur se serra un peu plus en voyant Elisabeth se détourner pour aller vers l'escalier. Quelque part au fond de moi, ma culpabilité ne fit que se décupler en ajoutant la sienne à celle déjà présente... Elle n'avait pas à s'en vouloir, elle ne devait même pas y penser... Si je n'avais pas fait couler une goutte de sang, elle aurait tenu. Si j'avais su me contrôler, si j'avais su laisser ma peur et ma colère de côté... J'avais été bien pire qu'elle, peu importe ce qu'elle pouvait penser...

Je secouais légerement la tête en voyant la jeune vampire monter les escaliers, implorant presque du regard pour qu'elle comprenne qu'il ne fallait pas s'en vouloir... parce que je n'étais pas capable de le dire. Les mots se bousculaient dans ma tête, mais semblaient se bloquer dans ma gorge.

Le petit bruit de la vibration d'un téléphone m'alerta aussitôt. Je levai la tête comme s'il y avait eu une alarme retentissante, et me retint de m'approcher de Carlisle pour le voir de moi-même. C'était surement les enfants... Je devais savoir s'ils allaient bien. Je fixais le téléphone, la respiration coupée, priant qu'il ne se soit rien passé de plus... Après tout, c'était une journée tellement normale... Carlisle allait surement dire ce que c'était.. Il devait. Ma panique grandit lorsqu'il rangea le téléphone dans sa poche; cela voulait soit dire qu'il ne voulait pas me dire, ou que tout allait bien. Mais en attendant d'être certaine, je ne pouvais qu'imaginer le pire...

- C'est une nuit difficile pour tout le monde Elisabeth. Je pense que nous avons tous fait des choses que nous regrettons ce soir... Personne ne t'en veux...

Lentement, je levai les yeux tristement vers Carlisle, le suivant du regard alors qu'il venait me prendre dans ses bras. Si personne n'en voulait à personne, je pouvais certainement pas m'empêcher de m'en vouloir deux fois plutôt qu'une. Et je devais savoir comment allaient les enfants... Pourquoi ne disait-il rien...

- Alice m'a dit que tout le monde allait bien. Tu peux arrêter de t'inquiéter...

En fermant les yeux, je soupirai de soulagement en cachant mon visage dans une de mes mains. Je posai alors l'autre sur les bras de mon mari, le serrant doucement plus à moi. Puis, retrouvant le courage d'entendre ma propre voix après ce que je venais de faire, je murmurai;

"Il ne faut pas que tu t'en veules, c'est de ma faute... Sinon tu ne l'aurais pas tué... Tu l'as tué par ma faute.."

Beaucoup trop tôt à mon goût, Carlisle se détacha de moi. Pour une fois que j'avais l'impression que le temps pouvait s'arrêter quelques minutes, la Terre se remettait à tourner encore plus rapidement. Ses deux baisers me donnèrent un peu de courage et je le laissai partir en soupirant à mon tour. Je savais bien ce qu'il allait faire... Étrangement, c'était toujours lui qui y pensait en premier... Je levai les yeux vers Eli en lui soufflant;

"Tout ira bien, ne t'en fais pas... "

Je regardai ensuite mon mari revenir, prenant le temps de vraiment réaliser à quel point il avait l'air exténué.. Ses côtes devaient encore lui faire mal, mais il ne le montrait pas. J'avais tellement l'habitude de le voir fort dans ce genre de situation que mon coeur se serra à sa vue. Cela aurait du être à moi d'être forte pour le soutenir... Mais je n'avais fais que m'écraser un peu plus encore...

Alors qu'il sortait les débris de bois à l'extérieur, je commençai à nettoyer le sol pour faire partir les traces de sang. Ce n'était pas très difficile à faire partir, mais il fallait être patient... Je levai les yeux vers Carlisle lorsqu'il s'installa près de moi pour nettoyer, et j'étirai le bras pour le poser sur sa main, bloquant ses gestes;

"S'il te plait, laisse moi faire... Va te reposer, et je m'en occupe... S'il te plait..."

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scénario 2, suite : Retour tendu [PV : Carlisle, Esmée, Lyra, Elisabeth, Althya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Campagne des Féals : Scénario Troisième
» Retour de Thanatos avec...Un chevalier d'Or
» Un retour brusque à la réalité (suite à D'ombre et de lueur) [PV Daaf et Archie] [Terminé]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Twilight :: RPG: Forks :: Résidence des Cullen-
Sauter vers: