AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 A la découverte de la faune locale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janet Dewey
Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Manipulation des ombres

MessageSujet: A la découverte de la faune locale   Dim 3 Oct - 12:58

‘’Forks 5 miles’’

Le panneau indicateur fit naître un sourire discret sur les lèvres de Janet. Cinq miles, autant dire presque rien pour elle et sa prodigieuse vitesse… Mais pourtant, elle décida de poursuivre sa route à une vitesse normale, une vitesse de mortel. Certes, certes, le chemin était long et un peu monotone pour une petite fille solitaire, mais après tout… Elle avait tout son temps et, ma foi, le paysage était plutôt joli en vérité. Loin du béton et de l’acier des villes habituellement fréquenté, la campagne était assez agréable avec sa verdure et ses parfums typiquement ruraux. Bien entendu, la petite vampire était un véritable produit de la ville et elle savait que cet enchantement principal ne durerait guère plus de quelque semaines. La campagne c’était, pour Janet, un peu comme un zoo… On y allait de temps en temps afin de se distraire et observer les animaux, mais jamais on ne voudrait s’y installer pour de bon, ce n’était pas notre habitat naturel. Il y avait les êtres humains d’un côté et de l’autre, les animaux. Sur ce dernier point cependant, il n’y avait pas vraiment de différence entre les êtres humains aux yeux de la petite vampire. Un repas était un repas, peu lui importait de savoir qu’il venait de la grande ville ou bien de la plus minuscule et perdue petite ville de la campagne.. En vérité, Janet n’était pas une petite fille difficile en ce qui concernait la nourriture. Une de ses plus grande qualité, indéniablement.

Chantonnant un petit aire entraînant afin de passer le temps tout au long de sa marche tranquille, Janet songeait déjà à l’organisation dont elle allait devoir faire preuve dans cette ville, ou plutôt dans ce petit village. En premier lieu, elle se rassurait déjà du fait de ne pas avoir à trop s’inquiéter des éventuelles vampires qu’elle pourrait y croiser. En effet, dans son esprit logique il était d’une évidence certaine que ces derniers rôdaient plutôt dans les grandes villes, là où ils avaient plus de facilité à trouver des proies et à les faire disparaître le plus discrètement possible. Dans le genre de ville de laquelle elle se rapprochait, il y avait sans doute trop peu de monde pour dissimuler une quelconque disparition aux yeux de la population. Cette pensée morbide ravie la petite vampire, qui se trouva donc assurée de ne pas avoir de concurrence pour ses repas. De son côté elle ne s’inquiétait pas vraiment. Après tout, elle n’était pas aussi bête qu’un vampire elle, elle ne serait jamais soupçonnée pour la moindre disparition, elle et c’était là toute la différence entre un vampire et une enfant immortelle… De toute façon les gens de la campagne étaient stupide, comme le laissait sous-entendre les idées préconçues que véhiculait les films et autres séries télévisés dont Janet était friande… Mais que, malheureusement, elle n’avait plus eu l’occasion de voir depuis un temps assez long.

‘’Welcome to Forks’’

Enfin, l’entrée de cette fameuse petite ville… Forks.. ? Elle s’appelait Forks.. ? Janet demeura quelque peu dubitative devant ce nom. Il lui paraissait plutôt étrange en vérité… Qu’est-ce que cela pouvait bien vouloir dire, Forls.. ? Il s’agissait du nom de son créateur peut-être, monsieur Forks.. ? Cela serait un bien drôle nom de famille, assurément. Peut-être, était-ce en rapport avec l’endroit… Un lieu célèbre, ou tout au moins quelque peu réputé dans la région.. ? La petite vampire n’en savait absolument rien et, en réalité, elle se moquait bien de la réponse… Cette petite ville s’appelait Forks et voilà tout. Elle n’y demeurerait que quelques semaines dans le meilleur des cas, à moins qu’elle n’y trouve enfin une nouvelle maman, alors ou était l’intérêt de le savoir en fin de compte… Dépassant le panneau d’accueil de la ville, Janet pénétra de son pas assuré dans les faubourgs de ladite petite ville. Ce qui marqua en tout premier lieu la fillette, ce fut le calme un peu trop présent pour être tout à fait honnête, qui l’entourait. Heureusement, plus elle se rapprochait du centre-ville et plus l’animation se faisait présente. Des gens commencèrent à apparaître, des commerces surgissaient ici et là et Janet se trouva d’ailleurs fort surprise devant le nombre de ces derniers, elle qui s’imaginait trouver juste une ou deux malheureuse boutiques très mal achalandé. Les deux mains sur les sangles de son précieux sac à dos, elle réajusta ce dernier sur ses épaules tout en poursuivant son chemin ? En dehors de quelques regards curieux, les passants ne semblaient guère s’intéresser à elle… Tant mieux, cela arrangeait bien ses affaires en vérité.

Lorsque enfin elle atteignit ce qui lui paraissait être le centre-ville, Janet s’immobilisa sur le trottoir. Il y avait l’air de faire bon vivre dans cette petite ville… Les gens devaient très certainement être confiant, ne se méfier que très peu des autres et encore moins d’une petite fille au visage aussi angélique que le sien. Parfait, c’était absolument parfait. Farfouillant dans la poche avant droite de son pantalon, la petite vampire en sorti une petite poignée de pièce, tout le restant de sa fortune en vérité. Elle aurait préféré ne pas avoir à en dépenser une partie maintenant, mais il lui fallait absolument des munitions pour la chasse. Elle pouvait certes s’en passer, mais force était de reconnaître que cela facilitait grandement sa tâche. Dans un soupir résigné, elle remit alors les pièces dans sa poche et se dirigea en direction de ce qui était apparemment une petite épicerie. Un fois à l’intérieur, elle gratifia la vendeuse d’un bonjour poli et souriant, que cette dernière lui rendit d’ailleurs tout aussi aimablement… Elle était plutôt jolie et avait l’air gentille… Dommage, elle était bien trop jeune au goût de la petite vampire, pour être une maman potentielle. Dans un esprit de pur curiosité, elle fit le tours des étals en papillonnant de l’un à l’autre telle une petite abeille curieuse et elle se surprit alors à penser qu’il y avait beaucoup de chose pour un magasin de campagne. Finalement, Janet revint devant le comptoir de la vendeuse et demanda à celle-ci de son air le plus poli et aimable, de bien vouloir lui donner un petit sac de diverses friandises aux goût sucrés et acidulés. La fillette glissa sa main dans sa poche droite et en sortit une pièce avant de demander à la jeune femme :

‘’Je peux avoir combien de bonbon pour un dollar, s’il vous plait mademoiselle.. ?’’

Tout en déposant la précieuse pièce sur le comptoir. Sans doute attendrit et charmée par tant de politesse de la part d’une enfant, à une époque ou celle-ci avait la fâcheuse tendance à se perdre au grand désarroi des adultes, la vendeuse sourit à Janet et lui répondit sur un ton aussi aimable et souriant que le sien, en continuant de remplir le petit sac en papier :

‘’Tu peux avoir tout ça et, comme tu es une petite fille bien élevée, je te rajoute aussi ceci.’’

Accompagnant le geste à la parole, la vendeuse attrapa trois sucettes et les glissa à leur tour dans le dit sac en papier déjà remplit des friandises précédemment cités. Janet la remercia vivement avec un large sourire en agrippant le sac de friandises et la salua tout aussi poliment avant de se diriger en direction de la sortie. Une fois dehors, elle scruta les environs et aperçu un banc non loin de là, en direction duquel elle décida de se diriger. Une fois installée sur ce dernier, Janet ouvrit le sac de bonbons et esquissa un sourire qui, au vu de ses pensées actuelles, paraîtrait indéniablement des plus terriblement malsain à la plupart des gens. L’ajout des trois sucettes était une très bonne surprise et la petite vampire se promis bien de ne pas se nourrir de cette gentille vendeuse avant un bon bout de temps. Après avoir inspecter le contenu du dit sac, Janet tenta d’estimer combien d’enfants elle pourrait attirer avec ces bonbon. Il en suffisait d’un seul pour certains, mais pour d’autres il en fallait parfois plusieurs. Ces derniers étaient les plus gourmands, certes, mais Janet devait bien avouer que leur sang avait un délicieux petit goût aromatisé et sucré qui ne lui déplaisait pas. Pour avoir la qualité, il fallait mettre le prix, n’est-ce pas.. ?

Bien qu’elle savait que cela lui était impossible, comme le lui avait bien expliqué sa mère, Janet ressentait parfois l’envie de goûter une de ces friandises. Elle luttait contre cette étrange envie, car cela ne serait pas bon pour elle… Mais pourtant, pourtant… L’envie, bien qu’enfouie, ne disparaissait jamais totalement. Dans un nouveau soupir, elle referma le sac en papier et commença alors à observer la rue en balançant nonchalamment ses jambes dans le vide. Tout ceci lui avait donné faim et elle recherchait son prochain repas avec un œil des plus attentif. A son grand désespoir, il y avait beaucoup d’adultes mais très peu d’enfants dans les rues de cette petite ville. Il semblait que, contrairement aux grandes villes, les enfants des petite villes ne se promenaient pas aussi souvent dans la ville. De fait, soit la petite vampire allait devoir les chercher là ou ils se trouvaient, soit elle allait devoir revoir ses projets et trouver l’hôpital de Forks en espérant qu’ils aient quelques comateux en réserve dans un coin. Tout en songeant à ses projets et à son organisation de vie durant son séjour dans cette bourgade perdue, son regard fut soudain attiré par le passage d’une femme d’une trentaine d’année, qui marchait sur le trottoir de l’autre côté de la rue. en tenant la main d’une petite mignonne petite fille de cinq ans qui fit doucement saliver la petite vampire affamée. Après avoir très rapidement pris sa décision, Janet se projeta en avant et atterrit solidement sur ses deux pieds. Elle enfourna son sac de bonbons dans son sac à dos et après avoir remis ce dernier sur ses épaules, elle se précipita sur le trottoir d’en face afin de suivre le duo mère-fille. En chemin, elle se baissa afin de ramasser rapidement un petit caillou et commença à jouer inconsciemment avec entre ses doigts, tout en entamant à nouveau une petite chansonnette tout aussi sourde que très joyeuse…

La route, cela creusait l’estomac, tout le monde savait cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Mer 13 Oct - 2:07

Quand le temps est nuageux, que le calendrier annonce le weekend et que la maisonnée affiche occupée ou absent, la seule option qui s'offre à moi - ou la seule idée qui me vient en tête - est ''boutique''. C'est donc en dévalant les escaliers, non sans avoir préalablement donné un bisou sur la joue de ma chère mère qui allait visiter une maison en ruine à retaper, que j'ai rejoints le garage pour sauter dans ma rutilante Porche jaune!

- Je te rapporte un petit quelque chose! Lui aies-je dis juste avant de démarrer, alors qu'elle entrait tout juste dans le garage.

La route était magnifique. Il n'avait pas plu depuis maintenant quelques heures, chose miraculeuse dans cette petite ville charmante où son nom pourrait presque être synonyme de pluies et mauvais temps. La chaussée était donc sèche, ce qui permettait aux roues de ma Porche à bien adhérer au bitume. N'allez pas penser que l'idée de vitesse m'est venue en tête, hein? D'accord je l'avoue, l'aiguille du tableau de bord indiquait légèrement au-dessus de 120km/h... dans la petite ville de Forks... non, pas sur l'autoroute. Il n'y avait pas de police sur le trajet et de plus ma vision et mes réflexes sont cent fois meilleures que ceux des humains normaux. Il n'y avait aucun risque d'accident, je peux le jurer.

Bref, ce petit tour m'a permis d'arriver devant les boutiques beaucoup plus rapidement. Avantage : plus de temps devant moi pour faire les boutiques! Pourquoi avoir choisi le centre-ville de Forks - si on peut l'appeler ainsi - plutôt que d'aller vers une plus grosse ville comme Portland ou encore Seattle? Pour la simple et bonne raison que je ne peux tout de même pas dévaliser les mêmes boutiques à tous les jours! Il faut faire changements, parfois. Attention citoyen de Forks, j'arrive!

Je savais déjà plus ou moins ce que j'allais me procurer. Mes visions m'aident beaucoup dans ce genre de situation, mais elles ne sont pas infaillibles. Parfois - toujours - un halo de lumière se forme soudainement autour d'un morceau de vêtements, il me vient alors l'irrésistible besoin de le prendre avec moi, c'est comme s'il m'appelait. Il m'a choisi, au lieu d'un autre, comment résister à cette telle déclaration d'amour? Jasper n'est pas du même avis. Il me répèterait comme toujours que je suis du genre... folle. Mais il rajouterait en souriant que c'est comme ça qu'il m'aime et moi je retourne dans les boutiques et ce halo de lumière réapparait sur un autre bijou de vêtement et le cercle vicieux recommence encore et encore. C'est immanquable. Que voulez-vous?

La boutique que j'avais repéré et où je m'étais stationné était tout juste à côté d'une épicerie. L'idée m'était venue d'y faire un tour pour acheter un ou deux trucs qui resteraient dans le garde-manger avant de finir dans les vidanges, tout ça pour sauver les apparences parce que, bien sûr, en étant vampire nous ne mangeons strictement rien mis à part du sang, mais nous ne sommes pas encore rendus à l'étape du sang synthétique sur les tablettes. Je suis sortie de la voiture et me suis dirigé vers la boutique de mon choix. Après tout, le magasin qui se trouvait juste là était bien plus important que cette petite épicerie. Elle a le temps d'attendre.

Je suis entré dans ce qu'on appelle un paradis sur terre. Malgré que de l'extérieur la bâtisse semble petite et paumé, l'intérieur n'en était pas moins jolie. Cinq longues rangées me faisait face, chacune séparé par type de vêtements. Il ne fallait tout de même pas se casser la tête, commencer par l'une ou l'autre des rangés revenait à la même chose en bout de ligne. Je m'enfonçais au hasard dans l'une d'elle et ne tardais pas à commencer mes recherches. J'avais fait des milliers de fois ces rangés et ma dernière aventure revenait à la semaine dernière. Malheureusement, leur nouveau stock datait de plusieurs semaines déjà et j'avais fait au moins trois fois le tour. Penaude, je ressortais de la boutique en me remémorant la prochaine boutique sur ma liste. Je me rappelais soudain l'épicerie tout juste à côté. Je pouvais bien aller y faire un tour puisque mon tour dans la bâtisse d'à côté avait été écourté.
Je me suis tourné vers la porte coulissante du magasin lorsque j'ai vu sortir une jeune fille qui devait avoir à peine plus de 13 ans en sortir. Je dis 13 ans, mais rien n'indique qu'elle pouvait en avoir beaucoup plus. Ses yeux rouges écarlates et son teint blafard en disaient long sur son état. Je me suis discrètement dirigé vers ma voiture et j'ai pris place derrière le volant, sans toutefois mettre la clef au contact. Il semblerait que Forks était un vrai aimant à vampire. Cette jeune fille n'était pas la première intruse à pénétrer sur ce territoire. Il y avait eu Éli, mais aussi quelques autres vampires qui sont passés sur notre route, comme si tout le monde se passait le mot. Ce vampire-ci, par conséquent, était très jeune. En apparence, du moins. Je la fixais, examinant le moindre de ses mouvements. Il fallait que je m'assure qu'elle ne causerait pas d'ennuie à notre ville. Si c'était le cas et qu'il y avait des doutes qu'en à notre nature, à ma famille et à moi, il nous faudrait quitter la ville, encore une fois. J'ai faillit décrocher le téléphone pour en avertir Carlisle, mais il était à l'hôpital, je ne voulais pas le déranger pour ça. En examinant de plus près le petit vampire, j'ai remarqué un sac de papier dans ses mains. Il contenant probablement des bonbons. Pour faire quoi? Si elle était bel et bien un vampire, elle ne mangerait pas de bonbons et pourtant, j'étais sûre et certaine de sa nature.

Quelques minutes se sont écoulées avant que la jeune fille saute sur ses deux pieds et traverse sur le trottoir d'en face. Tout de suite, j'ai su de quoi il était question. Une brève vision du vampire que j'observais vidant de son sang la mignonne petite fille qui marchait avec sa mère un peu plus loin. J'ai hésité à sortir de la voiture pour arrêter la fillette. Les vampires normaux se nourrissent de sang humain. Seul ma famille et quelques autres vampires ont choisi de se nourrir que de sang animal. Il est donc illogique d'empêcher un vampire de se nourrir, même si la proie en question n'a à peine plus de cinq ans. Je suis quand même sortie de ma Porche et j'ai traversé moi aussi sur le trottoir d'en face. La raison me poussait à protéger ma famille. S'il fallait que ce vampire se nourrisse de sang humain, ça n'allait pas être à Forks. Nous aurions beaucoup trop d'ennuie. J'ai accéléré le pas jusqu'à me trouver côte à côte à la jeune fille.

- Tu as faim? Je t'offre à manger si tu me suis, lui aies-je dis comme si je la connaissais depuis toujours.

Je me suis arrêté pour lui faire face en fixant mes yeux or dans les siens écarlate et j'ai désigné ma voiture du mentons, espérant qu'elle collaborerait et me suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janet Dewey
Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Manipulation des ombres

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Ven 12 Nov - 16:58

Un petit pas… Deux petits pas… Trois petits pas… Encore quelques mètres et l’heure du déjeuner allait sonner pour une adorable petite vampire aussi gourmande que affamée. Sa proie avait l’air d’être en très bonne santé : le teint d’un rosé alléchant, des membres courts et délicieusement potelés, des cheveux brillants et noué en petites couettes virevoltantes de droite à gauche et de gauche à droite au rythme de ses petits pas encore incertains… Sa proie était une véritable petite poupée, comme Janet les aimait tant et, si ce n’était le temps qui lui faisait cruellement défaut, l’immortelle aurait aimé jouer un peu avec elle avant de s’en délecter… Oui, oui… Janet faisait souvent passer l’humain avant l’animal, c’était en quelque sorte son côté… Généreux…

Toute à sa salivation, Janet commis une erreur de vampire débutante. Confondant son analyse de la situation avec ses certitudes, elle baissa dangereusement sa garde persuadée qu’elle était de ne pas rencontrer de vampire dans cette petite ville perdue dans la campagne américaine. Mal lui en pris, car lorsqu’elle fut presque en position de pouvoir s’attaquer à sa proie et à l’obstacle qui lui barrait la route, une présence se fit soudainement ressentir à ses côtés. Une présence puissante, une présence à la fois connue et inconnue… Une présence… vampirique. Si ses sens aiguisés la trompait peut-être, ce ne fut pas le cas de ses oreilles qui la tirèrent de son imaginaire savoureux afin de la faire revenir à la réalité dangereuse qui était la sienne. Délaissant sa proie et sa génitrice qui s’éloignèrent rapidement avant de se retrouver définitivement hors de sa portée, Janet tourna rapidement la tête en direction de la vampire qui avait abusée de sa faiblesse passagère et, lorsqu’elle la vit de ses propres yeux, la petite vampire fit un bond surhumain en arrière afin de créer une certaine distance entre elle et cette vilaine qui avait très certainement l’intention de profiter de l’absence de sa mère pour s’en prendre à son innocente petite personne. Distante de la fourbe femelle aux longues canines imaginaires, Janet était désormais séparée de cette dernière par une toute relative distance de sécurité de deux ou trois mètres. De cette façon, elle pourrait facilement prendre la fuite si la gêneuse se mettait en tête de vouloir lui faire du mal… Haaann… C’est qu’elle l’avait bien eu cette mocheté vampirique !

Voulant tout d’abord jauger cette vampire faussement aimable, elle en était persuadée, la petite vampire demeura longuement silencieuse face à sa proposition. Lui offrir à manger.. ? Et puis quoi encore.. ? Depuis quand, les vampires étaient-ils gentils avec les enfants immortels.. ? Mais pour qui la prenait-elle grand dieu.. ? Il n’y avait qu’une seule blonde en ce lieu et ce n’était assurément pas elle. Mais ce n’était certes pas le moment de fanfaronner cependant. Sa mère étant absente, Janet savait être presque sans défense face à des vampires même si ceux-ci n’étaient pas encore tout à fait des véritables adultes digne de ce nom. Le fossé qu’elle avait créé entre elles la rassurait toutefois quelque peu, ce qui lui permis l’audace de regarder cette vampire d’un œil un peu plus attentif. A première vue elle n’avait pas l’air très dangereuse, mais elle le savait : un vampire, c’était sournois et fourbe… Exceptée sa mère, bien entendu. Laissant le silence s’installer plus durablement, Janet continua de détailler la vampire lorsque soudain son regard écarlate s’écarquilla largement sous l’effet de la surprise. Ses yeux… Ses yeux n’étaient pas rouge comme les siens ou ceux de sa mère, ils avaient une étrange mais cependant jolie teinte dorée qui captiva presque immédiatement la curieuse petite vampire avide de toutes les curiosités possibles et imaginables. Bien évidemment, elle s’interrogea sur ce curieux phénomène qu’elle ne parvenait nullement à s’expliquer. Cela ne devait sûrement pas être quelque chose de naturelle, autrement sa mère lui en aurait parlé, assurément. Peut-être, était-ce des lentilles de contacts.. ? Que des vampires utilisent ce genre d’artifice choquait un peu la fillette, elle qui trouvait que la couleur naturelle de leurs yeux étaient tellement plus belle à regarder.

La vampire inconnue l’invitait aussi à, apparemment, monter dans sa voiture, Une voiture de sport qui coûtait très cher, mais qui, comme ne cessait de lui répéter sa mère, était bien souvent un moyen de combler un vide ou bien une quelconque absence chez le vampire qui roulait dans ce genre de véhicule… Pour Janet, tout était aussi clair que de l’eau de roche : cette vampire jouait les mortelle et la petite vampire trouvait absolument honteux qu’elle puisse avoir honte de ce qu’elle était en réalité. Bien que sa première idée fut de renoncer de façon claire et net à l’invitation sans doute tendancieuse de la vampire à son égard, Janet ne pouvait s’empêcher de se voir intriguer, pour ne pas dire subjuguer, par cet étrange regard scintillant de lumière. C’est pour quoi, sans vraiment accepter ou refuser ladite invitation, elle resta sur place mais toujours prête à s’enfuir à la première alerte que lui enverrait la vampire empêcheuse de déjeuner en paix. Prenant un air qu’elle voulu décontracté afin de bien démontrer à la jeune fille qu’elle ne lui faisait pas peur, Janet fit une petite moue défiante tandis que ses mains vinrent s’accrocher sur les sangles de son sac à dos. Elle se balança ensuite sur ses deux pieds durant quelques secondes, puis elle dit sur un ton un peu trop décontracté pour être tout à fait naturel :

‘’Ma mère m’a dit qu’il ne fallait jamais suivre des vampires inconnus, on ne sait jamais ce qu’ils peuvent avoir en tête…’’

Mentit-elle sans vergogne à Alice, en dardant son regard écarlate sur elle. Puis, elle ajouta :

‘’De toute façon je n’ai besoin de personne pour me trouver des proies, je sais me débrouiller toute seule tu sais.’’

Janet laissa encore quelques secondes s’écouler, puis, n’y tenant plus elle posa à la vampire la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu’elle l’avait aperçu :

‘’Tu es comme un vampire et pourtant tu n’en es pas un, comment cela se fait.. ? T’es quoi exactement.. ? Et me prend pas pour une idiote, je sais que les vampires n’ont pas des yeux comme les tiens.’’

Comme pour donner corps à son assurance concernant ce sujet, la petite vampire conforta son emprise sur les sangles de son sac à dos et releva son adorable petit bout de nez bien haut en signe de conviction. Encore une fois, on ne lui la faisait pas à elle. Patiemment, la petite vampire attendit que la gêneuse lui fournisse une explication aussi absurde que vide de sens…A moins que, dans l’impossibilité de lui fournir une réponse crédible et digne de ce nom, ladite vampire choisisse de la laisser tranquille et de s’en aller afin de ne pas passer pour une grosse idiote face à sa logique implacable.

Une vampire avec des yeux dorés… Vraiment n’importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Dim 21 Nov - 21:37

La fillette à qui j’avais adressé la parole fit un généreux bond en arrière. Un réflexe pour se protéger, une fine distance de sécurité entre nos deux corps pour assurer une sorte de coussin de sureté en cas d’attaque, j’imagine. Seulement ce bond de deux mètres, bien qu’il soit minuscule pour un être surnaturel, est inhabituellement énorme pour un humain normal. Avez-vous déjà vu un humain faire un tel saut tout en étant si gracieux et si rapide? J’ai jeté un bref coup d’œil aux alentours, me réjouissant de voir la petite fille s’éloigner avec sa mère saine et sauf, et de constater que ce petit manège était passé inaperçu. D’une lenteur humaine, j’ai levé mes deux mains devant moi à la hauteur des épaules pour montrer mon innocence, mon regard se voulant le plus doux possible. La jeune vampire me paraissait méfiante et c’est pour cette raison que je suis resté sur place à attendre qu’elle réagit la première. Doucement et sans mouvement brusque, j’ai rabaissé mes mains pour les placer de chaque côté de mon corps. Un long silence c’est installé. Long silence qui permit au vampire qui se tenait devant moi de m’examiner, c’est ce que j’en ai déduit. Je l’ai laissé faire, essayant de paraître la plus confiante possible. Au fond de moi je surveillais grâce à mes visions les prochaines actions du vampire, me préparant d’avance en cas d’attaque soudaine. Rien de ce que je voyais ne laissait croire, pour l’instant, à une attaque de sa part. Ses yeux se déplaçaient au fur et à mesure qu’elle me scrutait et s’arrêtèrent net lorsqu’ils aperçurent les miens. Alors ils s’agrandirent, stupéfait. Elle ne devait jamais avoir vu un vampire ‘’végétarien’’, c’était évident. Je n’ai par contre pas bougé, me demandant ce que les humains autour de nous devaient bien penser de notre scène un peu bizarre je dois l’avouer. Je me surpris en train de retenir un petit rire, les commissures des lèvres pointées vers le haut, j’ai baissé le regard et posé ma main sur ma bouche pour retenir le rire.

J’ai relevé la tête et c’est à ce moment qu’elle se mit enfin à parler.

- Ma mère m’a dit qu’il ne fallait jamais suivre des vampires inconnus, on ne sait jamais ce qu’ils peuvent avoir en tête... De toute façon je n’ai besoin de personne pour me trouver des proies, je sais me débrouiller toute seule tu sais.

Dans un murmure presque inaudible pour me faire discrète aux oreilles curieuses, je lui ai répondu simplement;

- Le problème n’est pas dû fait que tu es capable ou non de te trouver des proies, mais de l’endroit où tu le fais.

J’ai avancé un pied pour me rapprocher un peu plus de la jeune fille. Je lui ai souris.

- Je t’assure que je suis un vampire et que je ne te veux aucun mal. Si tu me suis dans un endroit plus approprié pour en parler, je pourrais t’expliquer.

Je lui ai tendu ma main droite pour l’inciter à approcher et j’ai moi-même avancé l’autre pied.

- On peut y aller à pied si tu préfères. La forêt n’est pas bien loin d’ici à pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janet Dewey
Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Manipulation des ombres

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Mar 23 Nov - 14:02

La vampire se voulait douce et non dénuée d’une certaine forme d’attention envers son homologue miniature, qui demeura toutefois bien encore sujette au doute concernant ses réelles intentions. Lorsque celle-ci osa émettre l’idée que Janet était imprudente dans la manière de se nourrir, la fillette se renfrogna immédiatement en serrant encore un peu plus les sangles de son sac à dos, de ses mains faussement fragiles. Elle jeta un regard courroucé o Alice et lui rétorqua sur un ton à la sonorité égale à celle de ses paroles précédentes :

‘’Non mais tu me prends pour qui toi.. ? Ma mère m’a bien appris comment faire avec les mortels et je ne suis pas assez bête pour en attraper un en pleine rue, devant tous le monde…’’

Janet jeta alors un regard sur sa petite proie avidement désiré, mais lorsqu’elle la vit s’éloigner avec sa mère sans la moindre possibilité de la rattraper de par l’obstacle de la présence de cette vampire curieuse qui lui barrait littéralement le chemin, elle s’écria fortement dans un soupçon de dépit :

‘’Voilà, tu as gagné ! Elle est partie maintenant, bravo ! Qu’est-ce que je vais manger maintenant moi.. ?!’’


En colère, mais bien incapable de forcer la vampire gêneuse à la laisser passer afin de rattraper le coup, Janet lui jeta un regard en biais lourd de reproche tout en se demandant si cette dernière ne voulait tout simplement pas se garder sa proie pour sa consommation personnelle.

‘’Trouve toi un autre enfant, celui-ci est à moi…’’

Laissa alors échapper la petite vampire, dangereusement hardie face à une créature en mesure de lui faire du mal. Mais Janet n’était pas une petite fille immortelle à se laisser faire sans réagir, quitte à bluffer et à faire croire qu’elle pourrait avoir le dessus sur un vampire adulte. Lorsque Alice commença à avancer vers elle en une attitude qu’elle voulu pacifique, Janet recula d’autant de pas afin de conserver ce qu’elle considérait comme étant une bonne distance de sécurité. Ses mains accrochés fermement sur les sangles de son sac à dos se crispèrent encore un peu plus et les jointures de ses doigts devinrent saillantes, lorsque la vampire lui proposa alors l’absurde idée de l’emmener dans la forêt afin de discuter plus tranquillement… Plus tranquillement, oui… Sans aucun témoins, pour lui faire tranquillement du mal plutôt. Dans une pensée moqueuse, Janet se dit qu’il n’y avait qu’une blonde pour avoir une idée aussi stupide et penser qu’elle tomberait dans le panneau.

‘’Bien sur… Les bois… Tu me prends vraiment pour une idiote hein.. ? Tu crois peut-être que je ne vois pas ou tu veux en venir.. ?’’

Reprenant une pose plus affirmé, Janet releva le menton et toisa courageusement la vampire qui ne lui inspirait que très peu confiance, et uniquement parce qu’elle savait qu’elle ne tenterait rien avec des mortels autour d’eux. Comme pour la tester, Janet ajouta alors sa propre condition au fait de la suivre :

‘’Si tu veux me parler, on le fera dans un lieu public ou bien avec des gens autour de nous … Pas question de rester toute seule avec toi. De toute façon j’ai faim et je ne pourrais pas me nourrir dans les bois, alors…’’

Un sourire de satisfaction illumina soudain le visage de la petite vampire…

*Et toc, prends ça dans la tête la moche*

Se dit intérieurement Janet, certaine d’avoir damé le pion aux intentions fourbes et sournoises de la vampire inconnue. Elle n’avait peut-être pas la puissance physique d’un vampire, mais elle avait un cerveau en parfait état de marche, assurément.

‘’Si tu dis la vérité et que tu es d’accord, alors je veux bien monter avec toi en voiture.’’

Ajouta la petite vampire, sur un ton redevenue plus paisible… De toute façon, c’était une décapotable, elle pourrait donc aisément sauter hors de celle-ci en cas de problèmes, se disant que Alice ne pourrait à la fois la retenir contre son gré et en même temps garder le contrôle de son précieux et très cher véhicule. Ce qui poussa la petite vampire, entre autre chose, à concéder plus ou moins volontiers cette entrevue à cette inconnue, était aussi sa grande curiosité. Pourquoi ces yeux dorés.. ? Combien de vampire pouvait-il y avoir dans cette petite ville, elle qui s’imaginait qu’il n’y en avait aucun.. ? Dans un soupir de dépit intérieur, Janet songea tristement que si ces derniers étaient trop nombreux, elle devrait alors quitter cette ville pour sa propre sécurité.

Si sa mère était là, ce serait la vampire qui reculerait et non pas elle… Elle avait de la chance la moche, sans le moindre doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Dim 23 Jan - 19:12

Je ne dis pas mots aux répliques du petit vampire. En quelques minutes seulement, je savais qu'il ne fallait pas la brusquer. Elle me semblait comme une bombe à retardement qui allait exploser au moindre faux pas. Par contre, plus elle parlait et plus je la voyais agir, plus elle m'intriguait. Elle disait avoir une mère. Elle avait donc une famille, si petite soit-elle. Est-ce que sa mère est également à Forks? Y a-t-il d'autre membre dans sa ''famille'' qui ont aussi débarqué dans notre petite ville? Je devrais avertir Carlisle et les autres membres de ma famille au plus vite pour pouvoir démystifier ce mystère et protéger notre secret, autant que les habitants de Forks. Si sa famille, dont je ne sais trop combien d'être elle compte, vient chasser à Forks et amplifier le nombre de meurtre inexpliqué dans les environs, nous serons évidemment en danger. J'ai hésité à prendre mon portable pour composer le numéro de Carlisle, mais le je savais à l'hôpital et je ne devais pas le déranger à moins d'une urgence extrême. Était-ce une urgence? Pas pour l'instant, du moins.

C'était un problème que j'allais devoir régler plus tard. Pour l'instant, la fille qui se tenait devant moi était méfiante et n'allait pas se laisser aller comme ça, face à une étrangère aux yeux or comme moi. En effet, elle voulait qu'on parle seulement si nous étions dans un lieu public ou un endroit entouré de gens. C'était possible, seulement elle devait se montrer discrète, tout comme moi. Les humains ne doivent pas connaître notre vraie nature. Il serait beaucoup plus simple pour moi de l'amener dans les bois, un endroit où je pourrais lui montrer qui je suis et avoir tranquillement sa confiance.

''Si tu dis la vérité et que tu es d'accord, alors je veux bien monter avec toi en voiture.''

Un large sourire se dessina sur mes lèvres. Elle allait monter en voiture, c'était déjà une bonne étape de fait. Et si je prenais de longs détours avant d'arrêter mon choix sur un endroit en particulier, cela me permettrait d'entamer la conversation et lui dire tout ce qu'elle voudrait savoir. Alors là, peut-être, elle aurait un peu plus confiance en moi.

- Allons-y, alors.

Je lui désignais ma Porsche jaune avant de me placer derrière le volant et de démarrer le moteur. Je ne roulais pas aussi vite qu'à l'habitude. La raison était que je n'avais encore aucune idée de la destination idéale pour discuter. Plus je prenais mon temps, plus large étaient mes marges de manœuvre. Peut-être changerait-elle d'idée à propos de se rendre dans un lieu public pour discuter. Une certaine mesure de précaution et je comprenais son avis. Si j'avais l'idée, ce qui n'est absolument pas le cas, de lui faire du mal, ce n'est pas en public que je le ferais.

Au bout de quelques minutes de silence, j'ai regardé la jeune fille du coin de l'oeil et j'ai entamé la conversation.

- Je m'appelle Alice Cullen. Ma famille et moi habitons cette ville et aimerions y rester aussi longtemps que nous le pourrons. Notre mode de vie n'est pas tout à fait identique à un celui d'un vampire normal. Nous avons choisi de... ne pas s'en prendre aux humains.

J'ai mis une pause de quelques secondes, laissant à la jeune fille le temps d'analyser l'information.

- Nous nous nourrissons de sang animal. C'est pour cette raison que mes yeux ne sont pas comme les tiens. Nous essayons de protéger les humains de la ville et notre propre famille du même coup. C'est pourquoi je te demande poliment de chasser à l'extérieur de la ville et de te faire discrète.

J'ai continué à regarder la route. Allait-elle me croire? Il le fallait. J'ai attendu calmement qu'elle réagisse, me concentrant mentalement sur ses prochaines actions, à savoir si elle allait me sauter dessus ou tout autres gestes du même calibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janet Dewey
Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Manipulation des ombres

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Sam 29 Jan - 20:07

Laissant la vampire inconnue la précéder, Janet la suivit jusqu’à sa voiture tape-à-l’œil tout en gardant une distance rassurante vis-à-vis d’elle La petite vampire jugeait plus prudent de ne pas baisser sa garde, car il suffisait d’un moment d’inattention de sa part pour que cette vampire ne profite de sa proximité juste avant de pénétrer dans sa voiture, pour l’attraper brusquement et l’enfermer dans son coffre avant même qu’elle n’est pu tenter quoi que ce soit… On ne la lui faisait vraiment pas à la petite vampire, elle pensait à tout… Absolument à tout. Après avoir laisser Alice s’installer sur son siège et démarrer le moteur de la Porsche, Janet daigna enfin s’installer à son tour sur le siège du passager, la fameuse place du mort comme disait les mortels… Quoique sur ce coup, la fillette n’avait jamais vraiment trop compris pourquoi on attribuait une si sinistre réputation à cette place en particulier. Lorsque l’on avait un accident, peu importait la place que l’on occupait dans une voiture. Que l’on soit devant ou bien derrière, on pouvait toujours mourir après tout.

La petite vampire retira son sac à dos de ses épaules, mais ne le laissa pas pour autant sans protection. Elle le garda bien en sécurité contre sa poitrine, protégeant ainsi son peu de choses précieuses qu’elle avait pu conserver dans sa nouvelle vie d’errance. La voiture démarra enfin, mais elle n’attacha pas sa ceinture. Pourquoi le ferait-elle, puisque sa mère lui avait très clairement dit qu’elle n’en avait pas besoin.. ? De toute façon, Janet n’aimait pas les ceintures de sécurité des voitures, elle avait l’impression de se sentir étouffé rien qu’en glissant celle-ci le long de son corps. Le véhicule roula à une vitesse moyenne, bien inhabituelle pour ce type de véhicule. Le dénut du voyage commença dans un silence de mort, ou, semblait-il, aucune des deux vampires n’osait prendre la parole en premier, de peur de baisser sa garde… C’était en tout cas, la raison pour laquelle Janet ne disait pas un seul mot tandis qu’elle fixait la route droit devant elle. Finalement, ce fut Alice qui décida de briser un silence devenant, doucement mais sûrement, très lourd.

Elle se présenta tout d’abord, et Janet trouva son prénom très joli même si elle ne lui avouerait pas le moins du monde. Elle lui parla ensuite de sa famille, un sujet qui attira tout particulièrement l’attention de la petite vampire. Voilà un sujet qui méritait de se voir développer, afin de définir à combien de vampire elle devrait faire face si jamais elle décidait de demeurer quelques temps dans cette petite ville perdue au fin fond du diable vauvert. Elle lui expliqua qu’ils vivaient ici, apparemment depuis un certain temps, qu’il aimaient cette ville… Mais le propos qui attira le plus l’attention de la fillette fut l’aveu de Alice concernant le fait qu’elle et sa famille ne se nourrissaient pas des mortels. La petite vampire, abasourdie par ce propos des plus lénifiant, tourna enfin son regard écarlate en direction de la vampire en train de conduire. S’ils ne se nourrissaient pas des mortels, alors comment pouvaient-ils vivre.. ? Soit elle lui mentait en la prenant vraiment pour une idiote complète, soit…

C’est alors qu’elle lui avoua… C’était absurde, comment pouvait-on ne pas se nourrir de mortels et le faire avec des pauvres animaux sans défense.. ? Alice argua de ce fait pour expliquer la couleur doré de son regard, ce que la petite vampire ne pu décemment contester étant donné qu’elle n’avait aucune autre explication à donner pour expliquer ce curieux phénomène. Quoi qu’il en soit, se nourrir d’animaux… C’était monstrueux, jamais elle ne pourrait faire ça, elle. La vampire poursuivit, lui disant que sa famille protégeait les mortels de cette ville et qu’elle lui demandait alors de se nourrir en dehors de la ville et de faire profil bas. Janet se renfrogna, détournant son regard de Alice pour revenir sur la route tout en serrant encore un peu plus son sac à dos contre sa poitrine. Comment elle pouvait oser lui donner un ordre la moche.. ? Haaa… Si sa mère était là, elle la ramènerait vraiment moins cette prétentieuse, c’est sur…

*Je fais ce que je veux, sale déviante !*

se dit alors en son for intérieur la petite vampire, consciente qu’une telle parole prononcée à voix haute pourrait bien lui coûter très cher. L’envie de quitter cette voiture la prit soudainement, mais elle ne le pouvait pas, pas maintenant. Il fallait qu’elle en sache un peu plus sur cette sale déviante et sa famille de dégénéré. C’est pourquoi, prenant sur elle même, elle tourna à nouveau son regard de sang en direction de Alice et lui demanda :

‘’Tu as … Des frères et des sœurs.. ? Moi oui, j’en ai plusieurs… On est huit, j’ai trois frères et quatre sœurs…’’

Mentit-elle effrontément à Alice afin de bien lui faire comprendre qu’elle n’avait pas intérêt à lui faire du mal si elle ne voulait pas les voir tous lui tomber dessus pour lui faire payer son geste, tout en espérant que sa propre famille ne soit pas plus nombreuse. Puis, elle poursuivit :

‘’Je m’appelle Janet, Janet Dewey… Et tes parents, qu’est-ce qu’ils font.. ? Ils sont gentils.. ? Les miens sont très gentils, mais ils ne se laissent pas faire.’’

*et surtout pas par des sales déviants*

Mentit-elle encore une fois, afin de tenter d’impressionner la vampire qui conduisait le véhicule. Bien entendu, à ses yeux dix vampires supplémentaires à Forks ne posaient absolument aucun problème d’aucune sorte que ce soit. C’était les mortels les êtres inférieurs après tout, pas elle et sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Mar 1 Mar - 20:18

Mes yeux or devinrent ronds comme deux grosses billes. Une famille aussi nombreuse ne nous aurait pas passé sous le nez comme ça après tant d’année! La famille royale était-elle au courant? Et mes visions, je n’ai rien vu venir, pourquoi? J’étais un peu troublé, je dois l’avouer.
Mes deux mains tenaient fermement le volant et je ne détournais pas les yeux deux secondes de la route. Une grande famille de vampire, aux yeux rouges qui plus est, s’installant à Forks, ça ne peut pas passer inaperçu, ni pour nous, ni pour les habitants. S’ils commencent à vouloir tous chasser dans notre petite ville, beaucoup de vie seront perdu, je pensais à Charlie plus particulièrement, et la notre sera en danger. En effet, les loups de la réserve ne laisseront pas faire un tel massacre et nous seront probablement les premiers visé si une bagarre devait éclater. Les choses allaient changer dans les prochains jours. Je devais mettre la famille au courant le plus vite possible, commencer les recherches pour retracer cette famille plus nombreuse que la nôtre et essayer de faire un accord avec eux.

Janet, comme je venais d’apprendre son prénom, mentionna ses parents qui selon elle, était très gentils.

- Les miens aussi sont très gentils, lui répondis-je, perdu dans mes pensées.

Dix, dix vampires en même temps chassant à Forks. C’était un réel danger. Mes yeux devinrent vides de sens. Le travail avait déjà commencé, je scrutais dans l’avenir de Janet des visages et des noms en lien avec sa famille. Plusieurs minutes passèrent sans rien voir de bien intéressant. Ni visage, ni nom, rien. Ça devenait de plus en plus inquiétant. Soi ces gens n’existent pas, soi ils bloquent tous mes visions. Des loups-garous? Non, c’est impossible, la meute les aurait détecté et ils n’ont quand même pas un vampire dans leur famille, ce serait trop bizarre.
J’ai fini par tourner ma tête vers Janet, d’un regard qui se voulait le plus neutre possible.

- Ta famille, ils sont ici, à Forks? Vous pensez y rester longtemps?

J’ai pensé à m’arrêter sur le bord de la route, de lui demander de descendre et de courir avertir Carlisle, mais ça ne me semblait pas très poli. Étant bien élevé, j’ai plutôt opté pour lui faire par directement des dangers que leur présence nous pose.

-Personnellement, je n’ai rien contre le fait que vous veniez faire un tour à Forks. Seulement, notre présence ici ne tient qu’à un fil, nous avons fait des ententes et pour l’instant tout va bien… * Ou presque…* Votre présence pourrait gravement nuire à notre famille, c’est pour cette raison que je vous demande de chasser loin de la ville et de laisser les habitants de Forks tranquille, tu comprends?

J’ai laissé une légère pause le temps qu’elle assimile, et j’ai continué.

-Je ne te veux aucun mal, crois-moi. Ni ma famille. Je veux seulement nous protéger.

J’avais conduit sans porter une attention particulière à la route. Toute fois, le chemin que j’avais pris inconsciemment nous a mené tout droit vers la villa. J’ai arrêté la voiture en bordure de la route, juste devant le chemin dissimulé qui menait à la villa. J’ai éteins le moteur et je me suis tourné vers Janet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janet Dewey
Vampire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/09/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Manipulation des ombres

MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   Mer 2 Mar - 13:00

Durant un temps, la vampire au yeux dorés garda le silence tandis qu’elle continuait de rouler tranquillement sur la route. Ce silence, qui selon Janet était des plus révélateur sur les pensées de Alice, lui fit tourner son troublant regard écarlate en direction de la vampire, tout en lui arrachant un léger sourire de satisfaction. Dans son esprit de petite fille éternelle, la chose était on ne pouvait plus clair… La vampire moche avait eu peur de ce qu’elle venait de lui dire de sa prétendue grande famille. Cette réflexion amena la petite vampire à en déduire la fait que la famille de Alice était donc beaucoup moins nombreuse que sa propre famille imaginaire… Parfait, tout simplement parfait… Voilà qui lui assurait au moins un minimum de sécurité pour le moment.

Cela étant, Janet songea aussi que la famille de Alice devait sûrement avoir des dons, eux aussi… Et comme sa mère vampirique lui avait à plusieurs reprise expliquer la nature de certains des dons qu’elle avait elle-même pu rencontrer, il lui apparut alors comme une évidence que le nombre ne suffirait pas très longtemps si jamais la fratrie de la vampire en possédait des très puissants… Elle-même en possédait un, mais malheureusement elle s’était très vite aperçu qu’il ne fonctionnait pas sur les autres vampires… Tout au moins, pas pour l’instant mais d’après sa mère cela n’était qu’une simple question de temps avant que cela ne change. La solution était finalement très simple… Il fallait que Janet gonfle les prétendues dons de sa propre famille, tout comme elle en avait déjà gonflé le nombre de membres… Mais aussi, il lui fallait définir avec précisions les dons potentiels de la famille de la vampire qui continuait de rouler sans dire un seul mot, afin de savoir à quoi s’en tenir…

Tout à ses propres pensées, la petite vampire n’enregistra que très partiellement le fait que, selon Alice, ses parents étaient eux aussi très gentils. Grand bien lui fasse après tout, car pour sa part elle s’en moquait ouvertement que les parents de la moche soient gentils ou pas. Lorsqu’elle vit le regard de la vampire se perdre vaguement dans le vide, Janet serra encore un peu plus son sac à dos contre sa poitrine en un signe méfiance qu’elle voulu toutefois suffisamment discret pour qu’il ne soit pas remarqué par Alice qui, de toute façon, ne paraissait pas en mesure de remarquer quoi que ce soit en ce moment présent. Toutefois, la petite vampire était assez satisfaite de la situation… A ses yeux, il était évident que Alice avait bien assez peur d’elle et de sa prétendue famille nombreuse, pour que sa sécurité actuelle soit plus ou moins assurée. Elle n’était peut-être pas très grande ni assez forte pour mettre un vampire mature au tapis, mais Janet était bien assez maligne pour les tromper, ça oui.

Lorsque la vampire aux regard mordorés d’or lui adressa à nouveau la parole, Janet demeura interdite durant plusieurs secondes.. Sa famille.. ? Dans cette ville.. ? Rester longtemps.. ? Voilà bien le genre de questions auxquelles elle ne s’attendait pas, les précédents vampires rencontré préférant bien souvent la laisser tranquille afin de ne pas subir l’ire de sa ‘’grande’’ famille. De fait, Janet en fut quelque peu déstabilisée, mais très rapidement elle en conclu que la vampire cherchait elle aussi des informations supplémentaires… C’était sur, elle n’avait pas perdue l’espoir de se débarrasser d’elle, comme sa mère l’avait, à plusieurs reprises, mise en garde. Elle était certaine que si elle disait que sa prétendue famille n’était pas à Forks, Alice la conduirait dans un endroit désert et qu’elle tenterait de la tuer… Hors de question qu’elle la laisse faire, elle allait voir ce qu’elle allait voir la moche !

Alice poursuivit, tentant de l’amadouer en lui expliquant que Janet et sa famille ne la dérangeait pas, mais que sa propre famille avait conclu une sorte d’arrangement avec elle ne savait trop qui et qu’elle ne voulait pas que sa présence mette sa propre famille en danger… Elle ajouta aussi, non, elle lui ordonna plutôt, de chasser hors de la ville et de laisser les habitants de cette petite ville tranquille… Si cela avait pu être possible, la visage poupon de la petite vampire se serait empourpré de colère face aux propos de Alice… Non mais, pour qui elle se prenait pour lui dire ce qu’elle pouvait faire et ne pas faire, la moche.. ? Et puis d’abord, avec qui sa famille aurait-elle conclu ces soi-disant accords.. ? Avec les mortels.. ? Quelle absurdité délirante, vraiment… Et depuis quand, les vampires traitaient les mortels comme des égaux, hein.. ? Décidément, cette vampire et sa famille étaient encore bien plus déviant que Janet ne l’avait tout d’abord supposée, il allait vraiment falloir qu’elle se méfie plus encore d’eux durant son séjour dans cette ville. En plus, elle avait le culot de lui répéter qu’elle et sa famille ne lui voulait pas de mal… C’est sur, ils ne lui voudrons aucun mal tant qu’ils croiront en sa prétendue famille nombreuse…

Consciente que se mettre en colère et commencer à traiter Alice de menteuse idiote et moche n’arrangerait pas ses petites affaires, Janet se contenta de lui répondre en continuant de se protéger le corps de son sac à dos…

‘’Bien sur que ma famille est ici, qu’est-ce que tu crois.. ? Elle ne me laisserait pas venir ici toute seule, elle tient beaucoup à moi… Et on restera ici le temps qu’on veux, cette ville ne vous appartient pas jusqu’à preuve du contraire.’’

ET toc, prends ça dans les dents la moche, songea intérieurement Janet, dans un demi sourire de contentement. Elle n’allait tout de même pas se laisser impressionner par une déviante qui osait tuer des pauvres animaux sans défense et qui concluait des accords avec les mortels, foi de petite fille immortelle.

‘’Mais… Moi je veux bien tout ce que tu veux, mais ma famille n’est pas aussi conciliante que moi tu sais… Je leur parlerais de ce que tu viens de me dire, mais je pense qu’ils te répondrons quelque chose comme quoi vos soi-disant accords passés avec je ne sais pas qui ne nous concerne pas et que nous nous nourrirons des mortels de cette ville si on le veux… Je pense qu’ils te dirons aussi que ta famille n’a rien à craindre, tant qu’elle se mêlera de nos affaires… On a rien contre les autres vampires, mais on ne se laissera pas faire et ma famille et très forte tu sais…’’

Tenta de l’effrayer la petite vampire, se déchargeant ainsi de ses propres propos envers Alice, sur les membres de sa famille imaginaire. Ce n’était pas elle qui le disait, alors elle ne pouvait pas être responsable, n’est-ce pas.. ? Elle, elle était très conciliante, comme cela venait d’être si judicieusement souligné en début de phrase… Tandis que Janet terminait sa phrase, Alice conduisit sa voiture sur un petit chemin à l’écart de la ville et, au bout de quelques dizaines de mètres, stoppa net en coupant le moteur et tourna son étrange regard dorés en direction de la petite vampire qui la fixa à son tour d’un œil très clairement suspicieux…

‘’Qu’est-ce qu’il y a.. ? Pourquoi tu t’arrêtes ici.. ?’’


Une interrogation, dont la réponse était déjà très clairement imprimée dans l’esprit de la petite fille immortelle… Finalement, la moche avait décidé de l’emmener à l’écart de la ville, afin de la tuer… Crispant ses bras contre son sac à dos en un pathétique mur protecteur tout en reculant contre la portière de la voiture, Janet sentit une forme de crainte irrépressible l’envahir devant le danger imminent qui allait s’abattre sur elle. Lutter lui était impossible, elle le savait. C’est pourquoi, dans un sursaut hardi et, quelque part assez désespéré, Janet s’écria :

‘’Si tu me fais du mal ma famille te tuera, toi et les tiens. Mon frère… Mon frère te fera exploser la tête si tu me tue !’’

Inventa-t-elle soudain, brandissant ainsi une terrible menace à la face de Alice, dont elle ignorait totalement le réalisme ou non de ce don qu’elle venait d’inventer à ce frère tout aussi imaginaire… Mais sur le moment, Janet avait trouvé que imaginer sa tête explosé, c’était assez effrayant pour calmer les ardeurs meurtriers de la vampire qui la fixait sans dire un seul mot, sur ce chemin éloigné de tout et de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte de la faune locale   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte de la faune locale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La faune haïtienne compte-t-elle des singes? You bet...
» Attention aux cameleons de la faune politique haitienne.
» IV. Faune d'Autremonde
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Twilight :: RPG: Forks :: La ville-
Sauter vers: