AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Visite de routine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helena Anokvia
Vampire
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/02/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Dédoublement

MessageSujet: Visite de routine.   Dim 30 Jan - 14:12

Depuis quelques jours, Helena était malade… Si, si, je vous assures… Une sorte d’anémie apparemment, il suffisait de la regarder d’un peu plus près pour s’en rendre compte. Est-ce qu’elle n’avait pas un teint un peu trop blafard, pour une jeune fille de son âge.. ? Assurément que si, et cela réclamait donc de toute urgence une visite à l’hôpital afin de s’enquérir des divers moyens de guérisons pouvant lui être appliqué. Voilà donc pourquoi la charmante, mais néanmoins jolie petite vampire, se trouvait actuellement dans la salle d’attente de l’hôpital de la ville de Forks.

Attendant avec une patience des plus sage son tour afin de se faire ausculter par le médecin de garde, Helena était donc assise sur l’un de ces affreux sièges de tubulures d’acier, tellement glacé qu’il en devenait évident que c’était là un choix ouvertement délibéré de la part de la direction de l’hôpital, afin de rendre les gens encore plus malade qu’il ne pouvaient déjà l’être. Lorsque son voisin de gauche se pencha instinctivement dans sa direction afin de tousser doucement, l’adolescente vampire lui donna un assez violent coup de coude bien placé dans les côtes qui le fit se tordre de douleur. Ces mortels et leurs maladies, ils ne pouvaient pas se les garder pour eux-mêmes, au lieu de se croire autoriser à en faire partager les autres.. ? La jeune vampire laissa un ‘’Tsss…’’ s’échapper de ses lèvres à demi closes…

Croisant ses jambes, elle laissa ensuite son regard Se perdre sur le décor des plus austère de la salle d’attente. Il était d’un gai, inutile de demander pourquoi les gens qui venaient se faire soigner, avaient toujours l’air d’être encore plus malade lorsqu’ils attendaient leur tour. Attendant son tour depuis plus d’une dizaine de minutes, Helena commençait à s’ennuyer fermement. Elle jeta un regard sur l’ensemble des patientes en attente, espérant, dans une pensée furtive, que l’un d’entre eux meure soudainement afin d’animer un peu cette salle d’attente ou l’apathie paraissait avoir trouver refuge. Encore que sur ce point… elle pourrait éventuellement faire quelque chose… cela lui serait assez facile en vérité… vite fait et bien fait, l’adolescente vampire pourrait en tuer un sans que personne ne se rende compte de quoi que ce soit. Mais non… même si l’idée lui semblait très attirante, pour ne pas dire amusante, elle ne pouvait se permettre de faire cela aujourd’hui,

Finalement, son tour arriva enfin… Après plus de trois quarts d’heures d’attente, il était tout de même temps. Cela étant dit, il fallait voir le bon côté de la chose. Dans une plus grande ville comme New York, le temps d’attente aurait certainement été triplé, voir quadruplé… si vous avez envie de mourir lentement mais sûrement, venez vous faire soigner aux urgences d’une grande ville et vous serez assuré de connaître une fin misérable et totalement anonyme. Helena se leva de son siège inconfortable, non sans avoir au passage taclé méchamment une fois de plus le mortel insolent qui avait osé lui tousser dessus comme sur une vulgaire mortelle.. celui là, il ne finirait certainement pas la semaine, elle en était intimement persuadée dans un passage gourmand de sa langue sur ses lèvres carmines…

L’adolescente vampire dirigea donc ses pas en direction de la salle d’examen, ou elle se retrouva enfin seule. L’infirmière lui avait dit que le docteur était parti ranger un dossier, mais qu’il revenait d’ici quelques instants. Helena la remercia vaguement, s’installant sur la table d’examen d’un bond un peu trop puissant pour être tout à fait honnête. Elle appuya ses deux mains sur celle-ci en se laissant légèrement tomber en arrière, tandis que ses jambes se laissèrent machinalement aller à se balancer dans le vide tel un symbole des plus parlant de la théorie du mouvement perpétuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Dim 20 Fév - 23:42

C'est de bonne heure et de bonne humeur que j'entrais à l'hôpital ce matin là. Un bon lundi comme je les aimais.
Le week end avait été richissime. Nous étions partis en randonnée près du lac Cushman. et nous étions gorgés d'un troupeau d'élan complet, rare en cette saison, ainsi que des carnivores qui les suivaient. Cela pouvait expliquer pourquoi mes yeux étaient d'un doré flamboyant et mon humeur si joyeuse. Exceptionnels étaient les fois ou le lendemain d'une chasse, le feu éternel ne reprenait pas son office. Mais c'était le cas aujourd'hui.

Je me sentais... Normal.

Certes, je savais que d'ici la fin de la journée, la soif redeviendrait mon lot quotidien, de plus en plus fort d'ici la fin de semaine, mais pour le moment je savourais. J'étais si enjoué que je lançais un "bonjour" et un sourire éclatant à l'infirmière d'accueil à mon arrivée, qui la fit défaillir, et elle passa au rouge pivoine avant même que je me sois retourné. D'habitude j'étais plus réservé pour éviter ce genre de désagrément... Tant pis...

En forme, j'en étais à mon vingtième patient quand je sentis une odeur qui ternit le sourire que j'avais sur les lèvres depuis le matin. Une odeur si facile à reconnaître que je n'eus même pas besoin d'y réfléchir... J'allais aussitôt en salle d'accueil, pour tenter de savoir ce qu'un vampire faisait dans mes urgences. La vampire au teint pâle et aux longs cheveux roux, était assise, en plein milieu des humains, comme si elle attendait pour une consultation. Cela ne fit qu'augmenter mon trouble, je m'enquis donc à l'infirmière pour savoir ce qu'elle faisait là.

- Le dossier est là. Pas une urgence semble t-il...

Hum... Sous une pile de cinq dossiers... Soit. Je pris les cinq, et puisqu'elle ne paraissait pas menaçante, je décidais de prendre le risque de la faire attendre. Après tout, son cas ne pouvait pas être plus grave que ceux avant elle...
J'expédiais cependant mes patients le plus vite que je pus dans la mesure du possible. Il me fallut tout de même plus de trois quart d'heure même en ayant confié une suture à un de mes internes.

Je repassais dans la salle d'attente, et y jetais un coup d'oeil. Elle semblait patiente, toujours immobile.

- Chloé, veuillez l'accompagner en salle A, dîtes lui que j'arrive dans quelques minutes, je vais ranger ceci...

Après avoir acquiescé, l'infirmière alla chercher la vampire et je me dépêchais de signer quelques papiers avant de les ranger.
Je fus soulagé de voir Chloé retourner à son bureau alors que moi même allais dans la salle qu'elle venait de quitter. Aussitôt entré, je fermais les stores pour que nous ne puissions être vu avant de me tourner vers la vampire.

- Bien, bonjour, je suis le docteur Cullen. Que me vaut l'honneur ?

Il n'y avait pas une seule seconde de doute, elle ne pouvait être malade. Cependant, ma curiosité était piquée. Elle ne venait pas faire un massacre, sinon, pourquoi aurait-elle attendu aussi longtemps dans une salle pleine d'hémoglobine ? Alors que voulait-elle ?

[Désolée pour le délai... je suis inexcusable...]

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Helena Anokvia
Vampire
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/02/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Dédoublement

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Lun 21 Fév - 13:34

‘’Docteur…’’

Le ton de l’adolescente vampire se fit doucereux dans un sourire, laissant poindre un soupçon coquin dans le timbre tandis qu’elle détourna légèrement le regard sur le côté, tout en laissant cependant ce dernier, en biais, se darder sur le Docteur Cullen.

‘’Que vont penser les gens voyons… Un séduisant médecin et une très jolie adolescente sans défense, seul dans une salle d’auscultation… Des stores baissés… Vous imaginez, si jamais la rumeur parvenait aux oreilles de votre femme.. ?’’

Helena se redressa alors en collant ses bras protecteur contre sa poitrine et afficha alors une mine apeurée en secouant la tête de droite à gauche et de gauche à droite, en une exagération que le médecin pu retrouver dans le son de sa voix lorsqu’elle reprit la parole en un jeu d’acteur affreusement surjoué…

‘’Non docteur, arrêtez s’il vous plait… Je ne veux pas, c’est mal…’’

L’adolescente vampire se dandina sur place de manière très suggestive durant plusieurs seconde en recommencent à dodeliner lascivement de la tête, puis soudain elle cessa et regarda à nouveau le docteur Cullen d’un regard coquin faussement bleuté par ses lentilles de couleur.

‘’C’est ma toute première fois docteur, alors soyez très gentil avec moi, d’accord.. ? ‘’

lui asséna-t-elle alors, sans ciller la moindre seconde. Puis, quelques instants plus tard, Helena éclata d’un rire bref mais généreux, tout en reprenant sa position initiale et en laissant ses jambes battre à nouveau le vide avec une force lasse. Elle regarda à nouveau le docteur Cullen avec un regard empli d’une certaine forme de malice malsaine bien que fondamentalement innocente et lui dit :

‘’Ne faites pas cette tête docteur, voyons… J’arrête de vous taquiner, car vous avez sûrement du travail qui vous attend avec tous ces morts en sursis dans la salle d’attente. D’ailleurs, à ce propos…’’

La jeune vampire se redressa vivement et invita le médecin à se rapprocher d’elle…

’’Approchez, je ne mords pas vous savez… Enfin, pas tout le temps… Mais vous allez avoir du mal à m’ausculter, si vous restez aussi distant de moi. Je vous promet de ne pas dire à votre femme que vous m’avez demander de me déshabiller et que vous m’avez touché…’’

Conclu-t-elle dans un clin d’œil lui aussi taquin, juste avant d’avancer son visage laiteux en direction du praticien. L’adolescente vampire pointa alors l’index de sa main droite et le dirigea en direction de son visage avant de le laisser se déposer délicatement sous son œil droit. Elle fit très légèrement descendre ce dernier afin d’écarter la peau recouvrant son œil, sans toutefois offrir la possibilité à sa lentille bleuté de glace de chuter au sol et elle fixa le docteur Cullen de son œil désigné, offrant ainsi à ce dernier la vision de son iris autrefois naturellement teinté de sa couleur actuelle, non sans laisser une couronne diaboliquement écarlate cercler ce bleu clairsemé digne d’un glacier des fjords nordiques.

‘’Je crois que je fais de l’anémie docteur, vous voyez.. ? Les gens ne cessent de me dire que je suis trop pâle pour mon âge… Ils disent que ce n’est pas vraiment normal… Alors docteur, c’est grave.. ? Si cela continue, les gens vont finir par penser que je suis une vampire, vous imaginez la réputation que j’aurais.. ? Les gens finirons par avoir peur de moi et ils éloigneront leurs délicieuses petites têtes blondes de crainte que je n’en fasse mon déjeuner.’’

Conclu Helena, sans trahir le moindre amusement dans la voix comme si ce qu’elle venait de dire était la chose la plus sérieuse au monde… Mais après tout, n’était-elle pas une véritable experte, dans le mimétisme des mortels.. ? L’adolescente vampire s’était d’ailleurs déjà dit que s’il y avait des oscars pour les vampires, elle en aurait raflé un depuis fort longtemps maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Ven 18 Mar - 21:05


Je vis le regard de la vampire s'allumer et son expression devenir indéfinissable. Je n'avais absolument aucune idée de la raison de sa venue, aussi, je sursautais presque de surprise à ses premières paroles.

‘’Que vont penser les gens voyons… Un séduisant médecin et une très jolie adolescente sans défense, seuls dans une salle d’auscultation… Des stores baissés… Vous imaginez, si jamais la rumeur parvenait aux oreilles de votre femme.. ?’’

Une alarme sonna en moi à la mention d'Esmée. Je n'aimais pas que des vampires inconnus parlent d'elle. J'essayais de travailler sur ce côté surprotecteur mais il fallait avouer que cette jeune fille n'inspirait pas confiance.
Me maîtrisant toutefois, je croisais les bras, un sourcil se relevant légèrement. Franchement, croyait-elle les gens si crédule pour croire une adolescente contre la parole d'un médecin respecté ? Quant à Esmée, ce serait bien la première à ne pas croire à une chose pareille, et peu importait la qualité d'actrice de cette jeune femme. Cela étant, alors qu'elle se mettait à jouer l'actrice, je ne pus m'empêcher de ressentir quelques signes d'impatience. Mais que voulait-elle bon sang ?!

‘’C’est ma toute première fois docteur, alors soyez très gentil avec moi, d’accord.. ? ‘’
- Je crois que cela suffit mademoiselle. Je n'ai aucune envie de jouer à ce jeu.

Je me rapprochais de la porte, mettant mes doigts sur la clenche alors qu'elle reprenait la parole.

‘’Ne faites pas cette tête docteur, voyons… J’arrête de vous taquiner, car vous avez sûrement du travail qui vous attend avec tous ces morts en sursis dans la salle d’attente. D’ailleurs, à ce propos…’’

Je me retournais vers elle. Je n'aimais ni sa façon d'être ni son regard. Elle avait quelque chose de gênant que je ne saurais expliquer.
Elle se redressa et m'encouragea à la rejoindre, mais je ne bougeais pas. Je n'avais absolument pas confiance en elle, et cherchais mentalement un moyen de m'en débarrasser.

’’Approchez, je ne mords pas vous savez… Enfin, pas tout le temps… Mais vous allez avoir du mal à m’ausculter, si vous restez aussi distant de moi. Je vous promet de ne pas dire à votre femme que vous m’avez demander de me déshabiller et que vous m’avez touché…’’

Je soupirais sans chercher à me cacher. Si j'accueillais toujours très bien les vampires curieux qui venaient parfois dans les environs, je ne supportais pas que l'on me fasse perdre mon temps.

- Ecoutez, vous l'avez bien dit, j'ai des patients qui m'attendent alors...

Mais elle ne m'écouta pas, me montrant le cercle rouge de ses pupilles réelles qui encerclait la lentille qu'elle portait.

‘’Je crois que je fais de l’anémie docteur, vous voyez.. ? Les gens ne cessent de me dire que je suis trop pâle pour mon âge… Ils disent que ce n’est pas vraiment normal… Alors docteur, c’est grave.. ? Si cela continue, les gens vont finir par penser que je suis une vampire, vous imaginez la réputation que j’aurais.. ? Les gens finirons par avoir peur de moi et ils éloigneront leurs délicieuses petites têtes blondes de crainte que je n’en fasse mon déjeuner.’’

Si la situation n'avait pas été sérieuse, j'en aurais ris. N'avait-elle donc pas réellement conscience d'être vampire ? Non, elle se jouait de moi, je le savais. Elle semblait experte dans le mensonge, pour preuve, l'utilisation de lentille pour passer inaperçue parmi les humains. Si je ne voyais pas un vampire être en mauvaise santé physique, je ne pouvais pas en dire autant de la santé mentale. Dans son cas, soit elle s'ennuyait ferme et avait décidé que me harceler serait un moyen particulièrement amusant de passer le temps, soit elle était en plein délire et ne savait plus qui elle était.
Je n'avais aucune envie de rentrer dans son jeu et pourtant que ce passerait-il si je lui disais qu'elle était vampire ? Se mettrait-elle à crier partout ? Les soupçons apparaitraient-ils sur nous ? J'en doutais fort toutefois. Nous avions la confiance de la population, du moins, la plupart. Hum... J'allais devoir jouer finement.

- Je ne comprend pas ce qu'il se passe dans votre tête, mais je sais que je n'ai pas envie de vous y suivre. Vous avez pleinement connaissance de ce que vous êtes, je le vois bien, aussi, je vous conseille de sortir d'ici. Je n'aime pas que l'on se fiche de moi.

J'ouvris la porte et sortis dans le couloir pour éviter une réaction comme précédemment, et avec un sourire de convenance, l'encourageais à sortir de la pièce. Cependant, je murmurais pour elle, de telle manière à ce que personne d'autre n'entende.

- Si vous avez quelque chose à me dire, nous pouvons nous retrouver en forêt après ma garde, mais pour le moment, je n'ai pas de temps à consacrer à tout ceci.

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Helena Anokvia
Vampire
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/02/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Dédoublement

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Mar 22 Mar - 16:36

Laissant le docteur Cullen quitter la salle d’auscultation, Helena demeura confortablement installé sur la table d’examen… On n’y songeait pas vraiment lorsque l’on allait voir le médecin, mais ce genre de table était plutôt confortable, bien plus que certain lit même… Pour un peu, elle préfèrerait presque cette table à certains lits des motels bas de gamme qu’elle avait déjà fréquenté.

Le vampire en blouse blanche la prenait apparemment pour une folle, ce qui lui arracha un petit sourire amusé. Peut-être qu’en réalité il n’était pas si éloigné de la vérité que cela. En effet, peut-être bien fallait-il un soupçon de folie inconsciente, pour supporter le destin tragique de sa famille vampirique d’origine sauvagement massacrée par ces rongeurs d’os répugnant. Peut-être que si elle n’avait pas trouvé refuge dans une certaine forme de folie, bien souvent douce, Helena n’aurait pas trouver la force de continuer à avancer toute seule sur le long et infini chemin de l’immortalité. Lorsque le docteur Cullen lui proposa à voix dissimulée de le retrouver dans la forêt après son service, l’adolescente vampire redressa légèrement la tête en le fixant d’un air songeur…

‘’qu’est-ce que vous dites docteur.. ? Vous voulez que l’on se retrouve tous les deux discrètement dans les bois, après votre service.. ?’’

Lui répondit-elle sur ton normal et audible par quiconque passant dans les alentours de la salle d’auscultation. Elle ne savait pas si elle était vraiment folle, mais il fallait bien avouer que, souvent, les vampires offraient eux-mêmes le bâton pour se faire battre, assurément. Helena éclata d’un nouveau rire amusé, puis elle invita le vampire à revenir dans la pièce d’un geste avenant de la main en ajoutant :

‘’Revenez dans la pièce docteur, sinon vous allez vous même vous créer des ennuis et je n’en serais en rien responsable pour la peine. D’ailleurs, ce n’est pas mon but vous savez…’’

Voilà qui était une vérité absolument véridique, assurément. Après tout, c’était les autres vampires qui faisaient toute une montagne de ce que les gens étaient bien trop stupide pour remarquer. Comme ce vampire qu’elle avait rencontré au restaurant et qui s’était cru obligé de venir l’aborder afin de la mettre en garde, alors que elle-même n’avait absolument rien fait de mal. Il lui avait fait tout un sermon sur le fait de faire attention, de ne pas faire d’éclat, de se fondre dans la masse… Alors que lui-même buvait la même tasse de café depuis un temps bien trop long pour un mortel normalement constitué, tandis que Helena dégustait un repas comme bien des gens dans l’établissement… Non, c’était les autres vampires qui causaient leur propre perte, l’adolescente vampire n’agissait en aucune façon dans ce sens en réalité. Mais il était vrai qu’il était bien plus simple de reporter ses propres erreurs sur les autres, c’était un fait bien connu. Dans un soupir, l’adolescente vampire ajouta :

‘’C’est assez triste vous savez docteur… Il semblerait que les vampires d’un certain âge ne soient plus vraiment accessible au sens de l’humour, je trouve cela des plus tragique. C’est à cause de ce genre de comportement que les gens ne nous aiment pas vous savez.. ? J’en suis intiment persuadée… S’ils savaient que nous ne sommes finalement pas aussi différent d’eux, ils ne nous craindrait plus comme des affreux croquemitaines dissimulés sous leurs lits.’’

L’adolescente poussa un nouveau soupir, de lassitude apparemment cette fois-ci et réitéra son invitation de la main à la rejoindre à l’égard du docteur Cullen. Celui-ci n’étant visiblement pas accessible à l’humour, elle allait donc lui dire la vérité… Tout au moins, une certaine forme de vérité, mais cela il n’avait nullement besoin de le savoir.

‘’Venez docteur, je ne vous ferez aucun mal, c’est promis.’’

Réitéra-t-elle encore une fois son engagement pacifiste, avant de poursuivre sur un ton nettement plus détaché et neutre…

‘’Pour tout vous dire, je compte rester en ville quelques temps car je suis à la recherche d’une personne qui m’est chère. J’ai un temps perdu sa trace, mais d’après mes informations il semblerait qu’elle soit ici, à Forks. Comme je vais rester ici un temps indéterminé, quoi que sans doute assez long, je me suis donc dit qu’il serait préférable de me présenter aux vampires présent dans cette petite ville afin de leur faire comprendre que je n’étais pas venu pour leur causer des ennuis… Alors, au hasard des rencontres, je me présente aux vampires dont je ressens la présence et c’est donc la raison pour laquelle je me trouve ici et maintenant, devant vous mon cher docteur.’’

Termina L’adolescente vampire, dans un sourire de satisfaction non dissimulée. Si Maverick ne lui avait pas donné des informations erronées concernant les Cullen, Alors Carlisle devrait tomber les deux pieds dans le panneau de la gentille petite vampire bien élevée et innocente, quoiqu’un peu originale, qui se présente d’elle-même aux vampires résidents afin d’éviter d’éventuels ennuis futur. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours faire appel à son arme fatale… La compassion. Toutefois, elle préférait cependant réserver celle-ci pour l’épouse du vampire présent à ses côtés, qui y était apparemment bien plus sensible d’après ses données sur les Cullen. Il lui resterait encore leurs soi-disant rejetons à apprivoiser, mais du moment qu’elle arrivait à se mettre le couple dans la poche le reste devrait certainement se faire dans la continuité. Voulant reprendre une conversation digne de ce nom, Helena demanda :

‘’Vous avez eu l’air contrarié lorsque j’ai parlé de votre épouse… Vous en avez vraiment une.. ? Je disais cela pour plaisanter vous savez… Tout le monde sait que les médecins ne restent jamais célibataire bien longtemps, alors je me suis amusée de ce fait pour vous taquiner un peu mais je ne pensais pas vraiment que vous étiez marié. Elle est médecin aussi peut-être… Elle travaille avec vous.. ? Dans ce cas vous devriez profiter de l’occasion pour me la présenter, cela m’évitera de revenir encore une fois dans cet hôpital pour la rencontrer… Il semblerait que je ne sois pas la bienvenue en ce lieu d’après ce que j’ai cru comprendre…’’

acheva l’adolescente vampire, en adressant un clin d’œil à Carlisle afin de souligner la nature taquine de sa dernière remarque, tout en laissant ses jambes se balancer librement dans le vide… Elle s’amusait vraiment bien et cela lui donnait envie de rencontrer au plus vite Esmée afin de s’amuser encore un peu plus avec elle. Surtout qu’elle pensait que les choses seraient bien plus facile avec elle, sans le moindre doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Lun 18 Avr - 23:50

‘’qu’est-ce que vous dites docteur.. ? Vous voulez que l’on se retrouve tous les deux discrètement dans les bois, après votre service.. ?’

Je levais les yeux au ciel. Décidément cette petite ingénue me donnait du fil à retorde. Soit. Elle voulait jouer... Mais pour le moment, je prenais de plus en plus mal ses tentatives pour me piéger et je n'étais toujours pas d'humeur... Je soufflais, assez fort pour que tous m'entendent.

- Et la voilà qui entend des voix...

Je vérifiais tout de même la réaction du personnel et des patients dans le couloir. Certains me souriaient, et je compris qu'ils s'amusaient de la situation plus qu'autre chose.
Je l'écoutais déblatérer sur des ennuis que je pourrais avoir, et surtout sur les vampires. Et là, je crus que j'allais perdre ma mâchoire. Elle parlait de vampire comme ça, aux oreilles de tous ! Tel un psychologue en train d'écouter sa patiente, je lâchais un petit "hum hum" avant de plonger le nez dans mon carnet pour y noter quelques phrases. Pour quiconque me voyait, je notais un nouveau symptôme observé chez mon patient.
Cependant, je ne me fis pas prier lorsqu'elle me demanda de nouveau de rentrer dans la pièce. J'en avais assez fait filtrer pour aujourd'hui. J'inscrivais toutefois sur la feuille d'examen "délire aigu" et refermais la porte derrière moi avant de tirer une chaise jusqu'à la table d'auscultation sur laquelle la vampire rousse était toujours assise. Ses paroles devenant enfin sensées, je l'écoutais avec attention. Enfin, je commençais à comprendre ce qu'elle faisait dans mon hôpital.

- Je comprend mieux. Pardonnez mon indélicatesse mais je n'ai pas l'habitude de recevoir des gens de notre espèce dans cet endroit. En général, ils trouvent ma demeure assez rapidement.

Je lui souris doucement. J'essayais de me détendre même si mon corps me poussait à me méfier de cette étrangère. Je ne savais pourquoi mais quelque chose dans son comportement me dérangeait. Et ce d'autant plus lorsqu'elle remit le sujet de ma femme sur le tapis. Je ne comprenais pas pourquoi elle insistait autant sur le fait de la rencontrer et cela me rendait encore plus méfiant. Esmée était tout ce que j'avais et je n'imaginais pas un seul instant la mettre en danger en lui faisant rencontrer quelqu'un qui pourrait lui vouloir du mal (même si je n'imaginais pas quelqu'un en vouloir à un être si doux et aimant) Cependant, je devais me rassurer. Nous étions si nombreux...

- Elle n'est pas médecin...

Je n'en rajoutais pas plus car ce n'était pas nécessaire. N'étant pas médecin, Esmée n'avait aucune raison pour se trouver entre ses murs.
Je fis la moue à la dernière remarque de la vampire. Il était vrai que je n'avais pas été très hospitalier. Cela étant, avoir entre ces murs, une personne qui pouvait potentiellement tuer la moitié de l'hôpital avant que quiconque ait pu s'enfuir me donnait la chair de poule.

- L'hôpital est un lieu de repos. J'ai cru que vous veniez y chercher des ennuis.

Je réfléchissais quelques secondes en la détaillant. Elle était plutôt jolie avec ses cheveux roux, presque rouge, allant parfaitement bien avec ses yeux. Yeux, qui me renseignaient sur son état de satiété. Elle semblait n'avoir aucune envie de boire et cela me rassura quelque peu. J'osais donc poser la question qui me tenait à cœur depuis sa dernière intervention.

- Quel est son nom de la personne que vous recherchez ? Comment est-elle ? Je connais presque tout le monde à Forks, je l'ai surement déjà vue...

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Helena Anokvia
Vampire
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/02/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Dédoublement

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Jeu 21 Avr - 12:20

Le docteur Cullen avait finalement décidé de suivre son conseil et de revenir à l’intérieur de la salle d’auscultation. Bien, bien…Il semblerait qu’il ai enfin compris que plus il faisait de difficultés et plus cela ne pouvait que se retourner contre lui. Toutefois, Helena le trouva légèrement lent à la détente et elle se dit qu’il avait bien de la chance que les gens étaient bien trop sur d’eux pour ne pas croire à l’existence des vampires… En même temps, Forks était une petite ville, et les gens qui vivaient dans ce genre d’endroit n’avaient pas vraiment la réputation d’êtres intellectuellement très… Développé, comme le laissait sous entendre l’imagerie populaire qui, comme toute légende, avait très certainement un fond de vérité certain…

Carlisle était donc venu s’installer devant la petite vampire, confortablement assis sur une chaise, ayant apparemment pris conscience qu’il ne risquait pas vraiment quoi que ce soit de sa part. Une absurdité complète selon Helena, mais il avait de la chance : Elle n’était pas ici pour lui ou pour sa famille. Lorsque ce dernier lui expliqua que généralement lez vampires de passage préféraient venir le voir directement chez lui, l’adolescente vampire répliqua presque aussitôt :

‘’Docteur, voyons… J’ai des manières, que croyez-vous.. ? Je ne vais jamais frapper à la porte de gens que je ne connais pas… Et je ne suis pas assez stupide pour pénétrer sur le territoire privé d’un autre vampire, sans avoir la certitude d’être en sécurité… C’est tellement difficile d’être une jeune adolescente vampire de nos jours vous savez… On devient bien souvent la proie de vampires adultes qui s’imaginent… Des choses…’’

A peine sa phrase terminé, l’adolescente vampire pointa son index en directement de Carlisle et ajouta :

‘’Mais pas vous docteur… Vous, on voit parfaitement que vous êtes quelqu’un de bien, c’est sur… En fait, si vous m’invitiez à venir chez vous, je pense que j’accepterais sans trop hésiter. Ce serait d’ailleurs une excellente occasion de me présenter votre femme, puisqu’elle n’est pas médecin. Sympathique comme vous semblez l’être, je ne doute pas qu’elle le soit elle aussi.’’

La petite vampire avait bien entendu remarquer la défensive sur laquelle le docteur Cullen s’était placé à chaque fois que le sujet de son épouse avait été ne fut que évoqué, ce qui avait encore plus titillé la nature taquine de Helena. Quelque part, elle était touché par cet instinct de protection que elle-même avait appris au sein de sa propre famille vampirique. Mais le vampire qui lui faisait face avait l’air bien trop gentil et l’adolescente vampire avait très rapidement appris que la gentillesse était une faiblesse bien souvent fatal dans leur univers. Elle aussi avait été comme ça après tout… Avant que… Laissant machinalement ses jambes se balancer d’avant en arrière, la vampire écouta Carlisle énoncer l’inquiétude qui l’avait tout d’abord conduit à se montrer aussi peu avenant à son égard. Après un instant de silence total, elle finit par éclater d’un rire aussi sincère que amusé… Ce docteur Cullen était vraiment très amusant, Maverick ne lui avait pas parlé de ce charmant trait de sa personnalité. Se reprenant quelque peu cependant, Helena lui rétorqua sur un ton visiblement amusé :

‘’Je vous en prie docteur… Pour qui me prenez vous donc.. ? Pour une vampire de seconde catégorie.. ? Pour un résidu de nôtre espèce.. ? M’attaquer à un hôpital.. ? Et puis quoi encore.. ? M’en prendre à des enfants peut-être.. ? Voyons, docteur, voyons… J’ai tout de même un peu plus de classe et d’estime de moi, pour éviter de m’en prendre à des gens faibles et incapable de me résister un minimum. En vérité, je ne me nourris jamais des innocents, sachez le… C’est d’ailleurs pour cette raison, que vous et votre femme n’avez rien à craindre de moi des l’instant ou vous ne tentez rien de désagréable à mon égard. Alors, satisfait docteur.. ?’’

Interrogea l’adolescente vampire, qui n’avait fondamentalement pas menti dans ces dernières paroles… Aucun innocents n’avaient, en effet, subi ses assauts dévorants… La question restait de savoir sur quels critères cette innocence se basait cependant, mais cela n’avait pas vraiment d’importance dans la discussion actuelle. Le plus important était qu’elle ne mentait pas un seul instant au docteur Cullen, même si elle ne lui disait pas vraiment tout. Mais pourquoi compliquer la conversation, avec des détails sans réelle importance après tout, n’est-il pas.. ?

Lorsque Carlisle évoqua à son tour la personne que Helena était en train de rechercher, l’adolescente vampire esquissa un léger sourire en observant le vampire curieux mais ô combien maladroit. Son ton se fit doucement sirupeux et elle lui répondit :

‘’Vous semblez être une personne intelligente docteur, alors vous comprendrez donc que la confiance n’est pas une chose à sens unique. Il est évident que vous vous méfiez de moi et en retour, vous voudriez que je vous fasse confiance en vous laissant l’occasion de mettre éventuellement la main sur la personne que je recherche.. ? Vous m’en voyez navrée, mais cette personne m’est bien trop précieuse pour que je puisse prendre le risque de la laisser tomber entre les griffes de vampires inconnus, furent-ils apparemment très sympathique… Vous comprenez n’est-ce pas.. ? Nôtre race n’est pas vraiment réputée pour être d’un altruisme sans faille face au plus démuni d’entres nous…’’

Acheva la petite vampire, évitant ainsi à Carlisle d’éventuellement lui mentir afin de protéger cette fille. Helena savait pertinemment qu’il la protégeait, mais elle préféra ne lui laisser aucune chance de démentir, en choisissant de le mettre devant le fait accompli lorsqu’elle choisirait de l’approcher de son propre chef… Car le traiter de menteur sur l’instant, serait assurément un très mauvais calcul sans le moindre doute. Comme pour changer de conversation et alléger quelque peu une situation devenu soudainement un peu trop sérieuse et tendu, Helena adopta à nouveau un attitude nonchalante et demanda à Carlisle :

‘’Alors dites-moi docteur, de quoi je souffres.. ? Folie.. ? Délire.. ? Psychose.. ? J’aime bien psychose, pas vous.. ? Croire en l’existence des vampires et dire à tous le monde que l’on en est un, c’est bien un signe de psychose n’est-ce pas.. ? Allez Père castor vampire, racontez-moi la belle histoire de la psychose des vampires…’’

S’amusa à nouveau l’adolescente vampire en se balançant d’avant en arrière telle une petite fille impatiente, ne baissant nullement le ton en prononçant ces quelques paroles à nouveau tendancieuse… Déstabiliser les gens, c’était toujours quelque chose d’utile afin de les troubler dans leur jugement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Dim 24 Avr - 0:47

Sous mon apparente décontraction, chaque sens de mon corps étaient en alerte. J'analysais tous ses mouvements et chacune de ses paroles. Je retins difficilement un sourire alors qu'elle me parlait de territoire. Pensait-elle ne pas être sur notre territoire ? Nous étions nombreux, aussi s'étendait-il de la moitié du Parc national d'Olympic jusqu'au territoire des Quileutes. Si nous avions voulu la mettre dehors, nous l'aurions déjà fait. Je n'avais pas chassé récemment cela expliquait pourquoi je n'avais pas senti son odeur, mais nul doute qu'un de mes enfants l'avait repérée.

Cependant, elle commençait à m'irriter sérieusement à toujours parler d'Esmée. Elle remettait sans cesse le sujet sur le tapis, comme si la rencontrer était son but véritable. Et je n'aimais pas cela. J'avais conscience d'être surprotecteur mais c'était plus fort que moi. Cela étant, je prenais peu de risque à me montrer hospitalier... N'avais-je pas accepté Laurent dans ma demeure alors que son ami chassait Bella ? Helena ne semblait pas - au premier abord- nous vouloir du mal.

Elle paraissait s'amuser de la situation, riant à mes inquiétudes et enchaînant sur des tirades dignes d'une pièce de théâtre. Je trouvais presque qu'elle en faisait trop pour être honnête. C'était comme si elle voulait me convaincre, alors que ces actes même me persuadaient d'eux-mêmes. Et puis, je trouvais mes inquiétudes très compréhensible au vue du régime de mon espèce.

- Je ne vous connais pas. Comment pouvez-vous donc penser que je ne pourrais pas me poser des questions en vous voyant arriver dans mon hôpital ? Quant à la question de politesse, venir sur mon lieu de travail, où je m'efforce de sauver des vies n'est pas le plus civilisé... Surtout quand ma maison est si facile à trouver et quand, à l'évidence, vous voulez rencontrer quelqu'un d'autre que moi...

Je vis par la suite que j'avais touché la corde sensible et de nouveau un sourire apparut sur mes lèvres. Avec ses grandes leçon sur la confiance, sur le fait que je ne devrais pas me méfier d'elle, elle de son côté, ne voulait pas me donner le nom de la personne qu'elle recherchait. J'en fus à peine affligé car la demande avait été faite plus pour l'aider que pour satisfaire ma curiosité personnelle. Je décidais d'ignorer le refus, commençant à me lasser de son petit jeu qui consistait à me titiller.

‘’Alors dites-moi docteur, de quoi je souffres.. ? Folie.. ? Délire.. ? Psychose.. ? J’aime bien psychose, pas vous.. ? Croire en l’existence des vampires et dire à tous le monde que l’on en est un, c’est bien un signe de psychose n’est-ce pas.. ? Allez Père castor vampire, racontez-moi la belle histoire de la psychose des vampires…’’

Décidément ses changements de conversation pouvait dérouter lorsque l'on ne s'y attendait pas. Je me demandais si sa folie était jouée ou si elle était réelle. Et si tel était le cas l'était-elle avant de devenir vampire ou était-ce cet état qui lui avait fait perdre l'esprit ? Ou bien une épreuve difficile peut être ?

Mon intérêt était piqué et même si je ne voulais pas l'admettre, j'aurais aimé en savoir plus sur cette jeune fille. Cependant, je savais bien qu'elle détournerait n'importe qu'elle question que je lui poserais. Je répondis toutefois...

- Je vais écrire "épisode de délire aigu" pour le dossier de l'hôpital puisque vous avez choisi de me faire faire de la paperasse...

Je le notais effectivement avant de me lever.

- Pardonnez moi, je dois mettre fin à cet entretien. J'ai des patients qui m'attendent.

Je me tournais vers la porte en réfléchissant quelques longues secondes pesant le pour et le contre sur le fait de l'inviter chez moi. Ce qui me décida fut que même avec un refus, rien ne l'empêcherait de trouver la villa. Donc je me retournais de nouveau, un sourire avenant sur les lèvres. Je savais parfaitement bien cacher ma méfiance...

- Comme vous voulez rencontrer ma famille et vous présenter, je peux vous proposer de venir chez moi demain si vous le souhaitez...

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Helena Anokvia
Vampire
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/02/2010

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Dédoublement

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Ven 6 Mai - 14:49

Son attitude, aussi exagérée que désarçonnante, avait visiblement fait son effet comme la petite vampire l’avait souhaitée. Même s’il n’en laissait rien paraître, Helena savait que sa conduite, passant parfois du coq à l’âne, avait laissé planer un doute certain sur ce que le docteur Cullen pouvait penser d’elle et de sa présence… Etait-elle un danger, ou bien tout simplement une pauvre folle totalement illuminée qui ne représentait, dans les faits, aucun véritable danger.. ? En réalité, peut-être bien un peu des deux. Lorsque Carlisle lui rappela poliment qu’il ne la connaissait pas et qu’elle était venu le déranger sur son lieu de travail alors que ce n’était visiblement pas lui ou sa famille qu’elle désirait rencontrer, l’adolescente vampire lui rétorqua en se penchant légèrement en avant :

‘’Je sais que tout cela fait un peu mystérieux et que cela trouverais sans le moindre doute sa place dans un mauvais film d’espionnage docteur, mais… Je protège simplement ma famille, tout comme vous protégez la vôtre. Je suis certaine que vous pouvez comprendre cela, n’est-ce pas.. ? Nous sommes tellement démunis au début, en dépit de notre supériorité physique… Tellement fragile… tellement innocent et si peu capable de résister à l’appel du sang… Si la personne que je recherche a fait quelques bêtises, je ne tiens pas à ce qu’elle devienne la victime d’un vampire bien pensant qui s’arrogerait le droit de la sanctionner pour avoir tout simplement obéi à ses instincts de jeune vampire.’’

Acheva Helena, jouant habilement sur la corde sensible de la famille qui, elle le savait, était très importante pour le docteur Cullen. Mais, dans un nouveau changement de cap, passant du sérieux au comique, l’adolescente vampire s’empressa d’ajouter en se redressant :

‘’Mais je ne suis pas venu pour vous déranger vous savez, je suis venue pour une consultation afin que vous me donniez des médicaments pour que je puisse aller mieux… C’est à cela que sert un médecin, n’est-ce pas.. ? Quel dommage que vous ne soyez pas psy, j’aurais eu tellement de choses à vous raconter docteur…’’

Soupira la vampire, en levant les yeux au ciel durant quelques secondes. Dans ce qu’il avait l’air de considérer comme son malheur, Carlisle avait de la chance : s’il avait été un psychiatre, Helena aurait eu droit à une heure entière de consultation. l’adolescente vampire fit une petite moue lorsqu’il lui donna la raison médicale qu’il avait inscrite sur son dossier… Episode de délire aïgu.. ? Ma foi… C’était nettement moins prestigieux qu’une psychose, mais c’était déjà mieux que rien.

‘’Si j’agresse sauvagement quelqu’un dans la salle d’attente en lui arrachant une oreille avec les dents et en m’écriant que c’est un vampire buveur de sang, j’aurais droit à une psychose.. ?’’

Ajouta soudainement Helena dans une gravité certaine, sans laisser transparaître le moindre signe avant coureur de ce nouvelle élan de démence, juste avant de sourire à nouveau et d e poursuivre dans un clin d’œil :

‘’Je plaisante, ne vous en faites pas, je ne vais pas agresser l’un de vos précieux petits patients sans défense… Le manque d’humour docteur, c’est le manque d’humour qui finira, à coup sur, par détruire nôtre race, retenez bien ce que je viens de vous dire…’’

A coup sur, Helena détonait sans le moindre doute par rapport aux autres vampires tellement soucieux de leur petite discrétion imbécile. Elle était unique, peut-être était-ce cela qui la rendait tellement remarquable en fin de compte. Mais sa présence paraissait devenir de plus en plus pesante pour le vampire en blouse blanche, car celui-ci l’invita à quitter les lieux afin de le laisser travailler en paix. Bien, bien… Helena n’était pas vampire à s’imposer, lorsque sa présence n’était pas désirée… Tout au moins, pas trop longtemps… Juste un peu, simplement histoire de ne pas avoir fait le déplacement pour rien.

A sa grande surprise toutefois, le docteur Cullen l’invita à se rendre chez lui le lendemain, afin de faire connaissance de sa famille. Pour se présenter, lui avait-il dit, bien que la vampire savait pertinemment que la véritable raison en était sans doute bien différente… Etait-il intrigué par elle.. ? Voulait-il en savoir un peu plus sur son compte.. ? Voulait-il la piéger sournoisement.. ? Non, non… Les vampires dégénérés au regard doré comme le sien était bien trop bête pour imaginer quelque chose de ce genre, il fallait être un prédateur, un vrai de vrai pour avoir ce genre d’idée en tête… Mais peut-être, s’attendait-il à ce qu’elle renonce, à ce qu’elle lui réponde à la négative concernant son invitation.. ? Voilà, qui était mal la connaître, sans le moindre doute… D’un bond, Helena se propulsa au sol ou elle atterrit dans un silence irréel en dépit des talons aiguilles de ses bottes et dans un simulacre de courbette elle lui répondit :

‘’Docteur, c’est avec un véritable plaisir que je me rendrais chez vous demain, afin de faire la connaissance de votre petite famille qui doit certainement être très charmante… Et de vôtre femme, bien entendu… J’avoue avoir une grande curiosité concernant celle-ci, ce sera la toute première maman vampire que je rencontrerais de ma vie. Vous voulez que j’apporte l’apéritif.. ? Un délicieux huit ans d’âge, cela vous irais docteur.. ?’’

Puis, avant que Carlisle ne laisse apparaître une pathétique mine horrifiée suite à cette dernière parole, l’adolescente vampire ajouta :

‘’C’est encore une plaisanterie docteur, souvenez-vous que je ne touche pas aux enfants voyons… Vous y avez cru, n’est-ce pas.. ? Si, si, je le vois bien dans vôtre regard, vous y avez cru l’espace d’un instant… Vous me faites de la peine vous savez…’’

Dit-elle sur un ton faussement éploré, avant de se reprendre subitement et d’ajouter dans un sourire :

‘’A demain docteur, je viendrais sans faute, c’est promis !’’

Puis, elle quitta la pièce en emportant son ordonnance, se dirigeant ensuite en direction de la pharmacie situé à l’intérieur de l’hôpital ou elle entendait bien acheter ses médicaments… Comme n’importe quelle autre humaine dans sa situation…

Finalement, elle l’avait obtenu son ticket pour se rendre chez ces vampires qui abritaient sa cible… Et elle n’avait même pas eu à insister lourdement pour l’obtenir… La grande classe quoi… La grande classe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Visite de routine.   Sam 4 Juin - 19:20

Même alors que je souhaitais mettre fin à l'entretien et que manifestement j'avais cédé sur ce qu'elle désirait, elle trouvait encore des choses à redire. Décidément cette jeune femme était désespérante. Je soupirais profondément à l'une de ses remarques se portant sur le détail anodin du diagnostic... Juste avant de se rétracter... Certes je n'avais peut être pas d'humour à son goût. Mais pour ma part, je m'estimais heureux de ne pas avoir le sien.
Je me détendis légèrement lorsqu'enfin elle se releva et répondit à mon invitation après quelques secondes de réflexion.

‘’Docteur, c’est avec un véritable plaisir que je me rendrais chez vous demain, afin de faire la connaissance de votre petite famille qui doit certainement être très charmante… Et de vôtre femme, bien entendu… J’avoue avoir une grande curiosité concernant celle-ci, ce sera la toute première maman vampire que je rencontrerais de ma vie. Vous voulez que j’apporte l’apéritif.. ? Un délicieux huit ans d’âge, cela vous irais docteur.. ?’’

Un battement de coeur, le temps pour moi de reprendre contenance et de me dire que c'était une nouvelle blague quand elle confirma mes soupçons.

‘’C’est encore une plaisanterie docteur, souvenez-vous que je ne touche pas aux enfants voyons… Vous y avez cru, n’est-ce pas.. ? Si, si, je le vois bien dans vôtre regard, vous y avez cru l’espace d’un instant… Vous me faites de la peine vous savez…’’

Je lui souris doucement. Si seulement elle savait à quel point c'était elle qui me faisait de la peine. Je ne voyais même pas l'intérêt de lui répondre, d'autant que cela la ferait rester. Je murmurais juste, alors qu'elle passait la porte.

- A demain

Je ressortis à sa suite et me rendis aussitôt à l'accueil. Après avoir déposé son dossier, j'en pris un nouveau, d'une personne véritablement à traiter cette fois. Et je repartis dans le tourbillon des patients, ne me détendant tout à fait que lorsque je ne sentis plus son odeur dans l'hôpital. Et pourtant, elle restait dans mon esprit avec les dizaines de questions qu'elle avait suscité...

----

J'avais fait en sorte de ne pas travailler ce jour là. Je prévoyais une longue journée puisque la vampire que j'avais rencontré la veille venait à a maison. Elle allait cependant être déçue puisque aucun des membres de ma famille n'allait être présent. Les enfants étaient partis par mont et par vaux, tandis qu'Esmée m'avait prévenu qu'elle avait un rendez vous pour une nouvelle maison à restaurer. Elle essaierait probablement de passer mais ne pouvait me le promettre. J'allais de nouveau être seul avec elle donc... Mais bien moins stressé que la veille où la présence de mes collègues et des patients avait rendu la rencontre difficile à vivre. Je n'avais pas donné d'heure, aussi, je me mis à travailler tranquillement, jusqu'à ce que l'on sonne à la porte...

(-> Prochain post, à la maison Cullen, Helena ^^)

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite de routine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite de routine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une simple visite de routine ! Ft Ulrich
» Une visite de routine un peu spéciale (Delilah)
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Twilight :: RPG: Forks :: L'hôpital-
Sauter vers: