AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Lun 21 Nov - 3:50

HJ; Je me suis permise de faire Jasper, mais ce n'est que pour ce post, il ne reviendra pas.


- Il reste ces tables à ranger de ce côté. Tu pourrais t’en occuper, Emmett? Rosalie, les bouquets dans l’allée n’ont pas encore été enlevés, peux-tu le faire s’il te plaie?

Toute bonne chose à une fin à ce qu’il parait. L’évènement que je préparais jour et nuit depuis plusieurs semaines était maintenant chose du passé, laissant derrière lui tout un brouhaha de pétales de fleurs et de décorations de toutes sortes. Esmée tenait à ce que son jardin retrouve son état normal et c’était la raison de notre présence à l‘extérieur de la villa. Pourtant, cette aménagement me plaisait bien et aurait pu accueillir une tonne d’autres gens pour une autre grande fête. Cette idée me fit sourire.

Tout en étant perchée sur les épaules de Jasper pour décrocher les guirlandes de fleurs blanches qui formaient comme un ciel fleuri au dessus de nos têtes, je remarquais mon mari sourire à son tour. C’est lui le premier qui parla.

- Pourquoi cette soudaine vague enthousiaste?

Un petit rire s’échappa de mes lèvres tandis que je laissais tomber une guirlande sur un tas de fleur déjà empilées.

- On ne peut rien te caché, hein?

- Parle pour toi!


En souriant, je me penchais pour mieux le voir.

- Que dirais-tu si on se mariait?

- Alice, on est déjà marié, me dit-il en montrant sa main gauche.

Je soupirais, mais n’ajouta rien. J’avais d’autres choses en tête. Les deux tourtereaux, qui étaient la raison de cette fête, étaient partis en lune de miel dans un lieu paradisiaque que je n’avais encore jamais eu la chance de visiter, l’île d’Esmée. Ils devaient y rester quelques semaines et à leur retour, Edward procèderait à la transformation de sa femme.

Des frissons me parcoururent le corps. J’avais toujours été en accord avec le choix que Bella avait pris, soit devenir l’une des nôtre. Depuis quelques heures pourtant, des visions inquiétantes me donnaient un mauvais pressentiment à propos de cette transformation. Les visions que j’avais habituellement de ma meilleure amie étaient clairs et je n’avais aucun mal à la voir quand et où je le voulais. Aujourd’hui mes visions étaient très floues et j’avais beaucoup de mal à voir Bella. De plus, une image assez troublante de Bella recouvert d’équimose m’était venue à l’esprit. Connaissant Edward, si c’était lui qui lui avait infligé ça, ce qui était fort probable vue la vision que j’avais eu de la chambre à couché, je savais qu’il s’en voudrait à mort et maintenant qu’il avait goûté aux joies des plaisirs de nuits, et je sais de quoi je parle, il aurait toute les raisons de vouloir transformer Bella le plus rapidement possible pour pouvoir en profiter encore.

Edward avait beau avoir surmonté son envie de boire le sang de Bella, il restait un vampire avec des instincts de vampire. Et s’il n’était pas capable de s’arrêter? Il n’y aurait personne pour l’aider, pour lui dire d’arrêter. S’il tuait Bella? Nous perdrions non seulement un, mais deux membres de notre famille. Esmée serait dévaster de perdre à nouveau un enfant, toute notre famille ne serait plus la même. Je devais absolument parler à Carlisle.

- Alice! Alice, regarde-moi.

La voix de mon mari me sorti de ma transe et ce n’est qu’à ce moment que je me rendis compte que j’étais dans ses bras, face à lui et qu’il me regardait d’un air apeuré. Tout de suite je me sentis rassuré, non seulement par sa voix, mais par son incroyable pouvoir qu’il exerçait sur moi.

- Qu’as-tu vue? Que ce passe-t-il? C’est parce que je t’ai dit non? Tu le sais que je t’aime plus que tout et que…

Je lui coupais la parole en lui souriant. J’adorais son don dans ces moments-là.

- Non ce n’est pas ça. Il faut seulement que j’aille poser une ou deux question à Carlisle.

Je sautais par terre pour m’éloigner, mais il me rattrapa par le bras.

- Que se passe-t-il?, insista-t-il

- Rien, je t’assure. Je reviens tout de suite.

- Tu mens très mal, Alice Cullen, dit-il avec un sourire en coin.

- Je sais, mais tu me fais confiance et tu vas me laisser partir dans 5, 4, 3, 2…

Il me lâcha le bras, vaincu.

Je partie en direction de la villa, montais rapidement les escaliers qui menaient à l’étage et me rendis devant la porte du bureau de Carlisle en me demandant si ce n’était pas moi qui était trop stupide de sous-estimer les capacités mon frère qui avait toujours été si fort et si courageux. J’hésitais quelques secondes avant de faire demi-tour pour redescendre et rejoindre les autres dehors. En posant ma main sur la rampe d’escalier, une autre vision, encore la même, de Bella recouvert d’équimose m’apparut. Je soupirais en fermant les yeux et refit demi-tour vers le bureau de Carlisle où je m’arrêtais devant la porte une nouvelle fois. Je savais qu’il savait que j’étais là, c’est pourquoi j’attendis qu’il m’autorise à entrer.


Dernière édition par Alice Cullen le Mer 21 Déc - 4:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 376
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Ven 25 Nov - 0:54

Et voilà, le mariage était terminé. Comme il était étrange de se dire qu'un événement que l'on avait attendu depuis plusieurs mois, si ce n'était années, était passé. Et la vie avait repris son cours. Ce matin j'étais retourné à l'hôpital, et beaucoup m'avait demandé des nouvelles des deux tourtereaux. Tout ce que je savais, c'était qu'ils étaient bien arrivé à destination. La journée s'était passée sans embûche et tout semblait monstrueusement calme. Presque trop après l'intense préparation du mariage. Alice avait tout dirigée d'une main quasi militaire, et je me demandais comment nous n'avions pas terminé en défilant telle une armée devant elle.
Et je savais que du ménage m'attendait en rentrant. Belle perspective qui n'augmentait pas du tout mon enthousiasme à rentrer habituel. Je rechignais toujours à rentrer à la maison.. Et aujourd'hui c'était pire.

Cela étant, il fut bien une heure, où je dus partir sous le regard désespéré du directeur de l'hôpital qui ne comprenait toujours pas qu'on puisse faire plus d'une heure par jour d'heure supplémentaire sans même en avoir l'impression. Etait-ce de ma faute si je ne regardais quasiment jamais l'heure quand je travaillais ?

Je me garais devant la maison une petite vingtaine de minutes après être sorti de l'hôpital. Cependant, j'avais encore quelques dossiers à remplir avant de m'atteler au ménage. Aussi, à peine eussé-je mis les pieds dans la maison, je murmurais à l'attention d'Alice.

- J'arrive dès que j'ai fini mon travail.

Sans attendre sa réponse, je montais dans mon bureau. De la fenêtre je pouvais voir ma famille en plein rangement, Esmée décrochant les multiples fleurs sur les bancs avant que
Emmett ne les rempile. Rosalie balayait avec un air hautain qui lui était habituel, les pétales de roses sur le sol. Quant à Alice, elle était juché sur les épaules de Jasper en train de décrocher les guirlandes. Je me demandais bien quelle serait la place dans cette organisation lorsque je descendrais.

Je m'assis à mon bureau et sortis les quelques dossiers qu'il me restait à remplir. Ce ne fut pas bien long. Je me souvenais de chaque cas et j'étais plus qu'habitué à faire des compte rendu précis et rapide. Cependant, j'en étais à mon troisième patient lorsque je sentis la présence d'Alice derrière la porte. Je souris alors que la présence disparut, croyant qu'elle venait requérir ma présence en bas. Puis, elle revint, et resta là quelques secondes, jusqu'à ce que je l'invite à entrer.

- Entre Alice.

Je lus son inquiétude sur son visage dès qu'elle fit un pas dans le bureau. Aussitôt je me levais sans bien être certain sur la raison de la soudaine angoisse qui m'envahissait. Je lançais un regard rapide au dehors, mais tous allaient bien. J'avais beau savoir qu'ils étaient tous invincibles, mon côté médecin envisageait une blessure avant toute autre possibilité.

- Que me vaut cette mine peu réjouissante ma grande ? Il y en aura d'autres des mariages tu sais ?

Sous l'humour se cachait la peur d'une mauvaise nouvelle. D'une vision inattendue et alarmante. Qu'allait-il se passer maintenant ? Une visite des Volturis ? Un problème avec Jacob ? Je n'osais mon imagination aller plus loin. De toute manière, elle allait me le dire. De toutes les manières, j'étais bien loin de la vérité...

- Plus sérieusement... Que se passe t-il ?

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Sam 17 Déc - 18:24

- Entre Alice.

J’ouvris doucement la porte sans faire de bruit et entrait dans le bureau de Carlisle. Je n’avais pas souvent l’occasion d’y pénétrer et j’étais toujours aussi ébloui, malgré toutes ces années passées, devant la beauté des nombreuses toiles qui ornaient cette pièce. Chacune d’elles représentait un morceau d’histoire et je crois que c’est ce côté ancien qui rendait la chose encore plus belle.

Mais ces tableaux n’étaient pas la raison de ma venue. Mon inquiétude, qui avait pris de l’ampleur quelques minutes plus tôt, était toujours présente et c’est en me mordillant la lèvre inférieur que je fermais la porte derrière moi, tout aussi doucement que je l’avais ouverte.

- Que me vaut cette mine peu réjouissante ma grande ? Il y en aura d'autres des mariages tu sais ?

Cette remarque eu le don de m’arracher un petit sourire en coin. Tout le monde sait à quel point les fêtes, encore plus les mariages, me mettent dans un état d’euphorie totale. Carlisle n’est pas l’exception.

- Plus sérieusement... Que se passe t-il ?

- C’est Edward. Je marquais une pause. Ou plutôt Bella… enfin les deux.

Je soupirais d’inquiétude avant de m’avancer pour m’assoir sur une chaise qui était placé tout juste devant le bureau de Carlisle. Je plaçais mes mains jointe devant moi avant de continuer.

- J’ai toutes les raisons de croire d’Edward va procéder à la transformation de Bella avant leur retour à Forks.

J’avais dit tout ça dans un débit tellement rapide que je n’étais même pas certaine si Carlisle avait bien compris. Je marquais une pose d’à peine deux secondes avant de continuer.

- Je ne l’ai pas vu directement, mais j’ose croire que c’est le cas.

Mes yeux étaient marqués par la terreur. Le futur de Bella m’était de moins en moins clair, jusqu’à en devenir complètement noir. Et s’il était déjà trop tard pour intervenir? Reverrions-nous Bella? Et même Edward? De nouveaux frissons se déclenchèrent en moi.

Je regardais Carlisle, désespéré, comme s’il pouvait changer le cours des choses. Il en avait fait beaucoup de miracle dans sa longue vie. Sa sagesse sans égale en faisait un merveilleux confident et c’est probablement pourquoi je m’étais tourné vers lui en premier. Il saurait probablement quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 376
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Mar 20 Déc - 19:54


- C’est Edward. Je fronçais les sourcils Ou plutôt Bella… enfin les deux.

L’inquiétude envahit soudain mes traits, alors qu’une boule d’angoisse tombait dans mon ventre. Qu’avait-il pu se passer sur l’île ? Je ressentis soudain un mauvais pressentiment. Et pourtant, l’île était l’endroit le plus sûr et le plus beau que je connaissais sur toute la planète…
Mais j’avais appris à me fier aux visions d’Alice qui, même si elles étaient parfois erronées, montraient quand même une part de vérité.

Je voyais sur le visage de ma fille combien cette vision l’avait déboussolée. Elle avait dû être criante de vérité pour la troubler autant. Je l’observais alors qu’elle s’asseyait devant moi. Pour ma part, je m’enfonçais dans mon siège pour réfléchir. Cependant, j’attendais la suite, afin d’avoir plus d’éléments.

- J’ai toutes les raisons de croire qu’Edward va procéder à la transformation de Bella avant leur retour à Forks.

Je me penchais soudain en avant. La nouvelle aurait pu ne pas être si catastrophique que cela si seulement Bella n’était pas la chanteuse d’Edward.
Qu’il le fasse, certes, mais seul ?
Non.
Je le connaissais trop bien.
Rien que l’idée de la transformer le révulsait.
Non… Il ne serait pas si imprudent.
Les raisons d’un tel comportement défilaient une par une dans ma tête. Aucunes ne me semblaient valables.

- Je ne l’ai pas vu directement, mais j’ose croire que c’est le cas.

Des dizaines de questions fusaient dans ma tête. Pourquoi ? Quand ? Qu’avait-elle vu exactement ? Bella était-elle malade ? Pourquoi Edward n’avait-il pas appelé s’il s’était passé quelque chose ?

Je vis Alice frémir alors que ma main se rapprochait d’elle-même de mon téléphone. Le moyen le plus rapide pour mettre un terme aux spéculations serait d’appeler directement. Mais… Et si ce n’avait été qu’une pensée furtive de la part d’Edward ?
Et si je ne faisais que l’inquiéter alors qu’il vivait probablement les meilleurs jours de son existence ?

Je stoppais mon geste. J’étais certain que pour une décision si importante il m’appellerait avant. Au moins pour nous prévenir. Je le savais dans tout mon être.

Cependant, il était évident que la vision d’Alice avait une origine. Les visions qui s’imposaient à elle comme cela, dénotait un événement assez important pour qu’elle le capte sans le chercher.

- Qu’as-tu vu exactement, Alice ? Raconte moi ta vision… Qu’est ce qui te fait penser qu’il va la transmuter sans attendre ?

[HJ: Désolé, c'est court, mais j'ai trop besoin de la réponse à ma question lol]

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Jasper Hale Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 173

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Détecter et influer sur les humeurs d'autrui.

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Mar 20 Déc - 23:36

La cérémonie était terminée, les invités étaient partis et bien qu’il m’avait été facile de me déplacer dans la villa et le jardin sans lorgner les cous de ses dames en belles robes et ceux des messieurs abrités sous des cols blancs, j’étais bien soulagé que le mariage soit fini. A présent, l’heure était au rangement et au nettoyage.

Ma belle Alice donnait des indications aux autres, perchée sur mes épaules. Je ne prenais pas la peine de la tenir par les cuisses, notre équilibre étant parfait. Elle s’occupait à dénouer des guirlandes de fleurs qui décoraient le plafond. Je la regardai œuvrer en silence. Lorsqu’une vague d’enthousiasme m’atteignit, provenant de ma Belle. Je la devançai.

- Pourquoi cette soudaine vague enthousiaste ?

Elle me regarda et ne put s’empêcher de délivrer son rire cristallin qui me faisait chavirer. Elle lâcha une nouvelle guirlande qui vint s’écraser au sol en un bruissement de papier.

- On ne peut te cacher, hein ?
- Parle pour toi ! lui répondis-je en souriant.

Elle se pencha pour plonger ses prunelles dorées dans les miennes, hypnotisantes.

- Que dirais-tu si on se mariait ?

Ma main atteignit sa joue alors que je lui dis en souriant :

- Alice, on est déjà mariés.

Je fis jouer la lumière sur le métal de l’alliance qui me liait à elle pour l’éternité. Ma femme soupira. Je regrettai presque mes mots. Je continuai à la regarder détacher les guirlandes, mais je sentis une vague troublante m’atteindre. Une vague si spéciale, si singulière qu’elle ne signifiait qu’une chose pour moi : Alice avait une vision. Son corps si figea sur mes épaules et je devinais son regard se voiler.

- Alice ! Alice, regarde-moi, paniquai-je.

De toute ma volonté, je décidai d’envoyer à mon tour une vague de sérénité dans le salon. Je sentis l’humeur chaude s’écouler de moi et englober ma dulcinée. Bientôt, les vagues de mal être allaient s’atténuer. Mais pas ma panique.

- Qu’as-tu vu ? Que se passe-t-il ? C’est parce que je t’ai dis non ? Tu le sais que je t’aime plus que tout et que…

J’envisageai le pire comme le plus idiot. Peut être que mes mots l’avaient blessé, ce dont je n’aurais pas manqué de me punir. Mais Alice me sourit.

- Non ce n’est pas ça. Il faut absolument que j’aille poser une ou deux question à Carlisle. [/color]


Lorsqu’on allait voir Carlisle, c’était pour des conseils, ou bien c’était parce que ça sentait mauvais. Je fronçai les sourcils tandis que mon Etoile dansante descendait de mes épaules avec souplesse, tentai de m’imposer à elle. Alors qu’elle tentait de s’éloigner, je lui attrapai doucement le bras.

- Que se passe-t-il ? insistai-je.
- Rien, je t’assure. Je reviens tout de suite.

Les vagues mêlant peur et bien être m’atteignaient toujours. Alice mentait, encore une fois. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Mes lèvres esquissèrent un sourire en coin.
- Tu mens très mal, Alice Cullen.
- Je sais, mais tu me fais confiance et tu vas me laisser partir dans cinq, quatre, trois, deux…

Soit. Je levai un peu les yeux au ciel et libérai son poignet. Ma femme s’envola vers la villa et le bureau de Carlisle. Je soupirai devant son incroyable pouvoir à me dissimuler n’importe quoi, et allait aider Esmée dans le salon. Nous balayâmes les confettis et rangeâmes les meubles et les décorations florales. Mais je ne pouvais m’empêcher, cependant, de prêter l’oreille à ce qu’il se passait à l’étage. Même s’ils étaient loin, je pouvais entendre un peu ce qu’il s’y disait, et les humeurs qui me parvenaient du bureau tranchaient net avec la sérénité d’une Esmée plongé dans le rangement – ou la redécoration ? – du salon. Je restai jusqu’à ce qu’elle n’eut plus besoin de moi. Puis, encore en costume, je montai à l’étage.

- Je ne l’ai pas vu directement, mais j’ose croire que c’est le cas , gémissait Alice.
- Qu’as-tu vu exactement, Alice ? Raconte-moi ta vision… Qu’est-ce qui te fait penser qu’il va la transmuter sans attendre ? entendais-je Carlisle demander à travers la porte.

Trop inquiété par ces mots, je laissai taper mes doigts contre le bois, par politesse. Je savais que Carlisle et Alice m’avaient entendu venir.




[PS : voici la balise pour la couleur de mes répliques : (color=goldenrod] ! ^^ Bonne soirée ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Mer 21 Déc - 4:16

Carlisle avait l’air à la fois songeur et inquiet. Probablement analysait-il les informations que je venais de lui transmettre, pesant le pour et le contre un appel à mon frère. Sa main avait furtivement pris la direction du combiné posé sur le bureau, mais il avait arrêté son geste avant même d’y toucher, le replaçant à sa place initiale. Trouvait-il que je m’inquiétais pour rien?
Mes visions ne sont pas une projection certaine du futur et je ne peux jamais m’y fier à 100%. Comme l’avenir d’une personne change au moment ou celle-ci prend certaines décisions, il m’est difficile de prédire dans les moindre détails comment ce déroulera tel ou tel évènement et même si celle-ci aura réellement lieux. Par contre, mes intuitions sur ce que me montre mon don ne me trompe jamais. Habituellement, quand je sens un danger ou un évènement important au travers de mes visions, il ne faut pas me prendre à la légère et c’est probablement pourquoi mes proches me prennent si au sérieux lorsque je leur révèle une vision qui m’a troublé.

Cette fois, Carlisle avait l’air de méditer sur la question au lieu de chercher immédiatement une solution. Cela m’affola. Il n’y avait plus de temps à perdre et il était même peut-être déjà trop tard. J’allais m’étirer pour prendre le combiner et composer moi-même le numéro d’Edward, mais Carlisle coupa mon élan en prenant la parole.

- Qu’as-tu vu exactement, Alice ? Raconte-moi ta vision… Qu’est ce qui te fait penser qu’il va la transmuter sans attendre ?

Au même moment, j’entendis des pas familier s’approcher de la porte du bureau dans lequel j’étais et des doigts frapper doucement contre le bois. Je l’aurais reconnu n’importe où. Je soupirais. Ne lui avais-je pas subtilement dit de rester là-bas? Je ne voulais pas l’inquiéter pour rien d’une chose dont je n’étais pas encore tout à fait certaine. Pourtant, sa simple présence de l’autre côté de la porte m’apaisait, me rassurait. C’était peut-être une bonne idée en fait qu’il prenne part à cette discussion.

Jasper et moi ne formions qu’un seul être. Il avait en lui ce qui me manquait, comme un la pièce manquante d’un puzzle. La réciproque était aussi vraie. Il était toujours là pour me rassurer et m’apaiser lorsque j’en avais de besoin. J’étais toujours là pour lui lorsqu’il perdait le pied. J’étais comme son ancre, sa bouée de sauvetage. Il avait besoin de moi comme j’avais besoin de lui.

C’est pourquoi je ne bronchais pas qu’il veuille se joindre à nous.

- Entre Jaz.

Je me concentrais à nouveau sur Carlisle, rassemblant mes idées pour être le plus clair possible dans tout ce brouhaha de visions qui me traversait la tête.

-Ce n’est pas qu’une seule vision, mais une tonne de flash que j’ai réunis ensemble pour en faire cette conclusion.

Je marquais une pause.

- Premièrement, Bella m’est de moins en moins visible. Sont futur est de plus en plus flous, jusqu’à en devenir complètement invisible. J’ai donc cherché plus loin pour comprendre pourquoi elle disparaissait du futur, puis je l’ai vu recouverte d’équimose de la tête au pied. Tu connais Edward aussi que moi pour t’imaginer à quelle point il va s’en vouloir, car évidement c’est de sa faute. Bella ne va pas tomber d’une colline ni rien dans le genre. Ensuite j’ai vu…

Je m’arrêtais une fraction de seconde pour repérer Esmée et m’assurer qu’elle n’entendait pas.

- J’ai vu votre lit… ou plutôt votre chambre, complètement détruite. Ça vient donc confirmer mes dires sur les bleus de Bella. J’en suis venue à la conclusion qu’Edward voudrait changer Bella le plus vite possible pour lui éviter de nouvelles blessures, et comme Bella s’est trouvé une nouvelle passion, elle va lui en redemander encore et encore et il ne pourra pas résister puisque lui aussi ne pourra plus s’en passer. Ce serait donc la raison pourquoi son futur m’échappe.

Une autre pause.

-Bella est une boîte à surprise. Ça ne m’étonnerait pas que mes visions soient bloquées une fois qu’elle soit devenue vampire.

Je me tournais vers Jasper qui s’était approché, frôlant du bout des doigts le dessus de sa main. Mon inquiétude pour ma nouvelle sœur ne s’était pas envolée, mais la présence de mon mari me faisait un plus grand bien. Je retournais ensuite mon regard vers mon père, impatiente de savoir ce qu’on devait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 376
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Ven 23 Déc - 19:03

Des coups discrets se firent entendre à la porte alors qu’Alice réfléchissait à la manière de me répondre. Lisant presque dans mes pensées, elle répondit :

- Entre Jaz.

Son attention revint vers moi alors que je saluais Jasper d’un hochement de tête.

-Ce n’est pas qu’une seule vision, mais une tonne de flash que j’ai réunis ensemble pour en faire cette conclusion.

Hum… J’imaginais plus ou moins la scène. Le genre de flash soumis à interprétation…
Je l’écoutais attentivement, gravant en moi chaque donnée et les mettant en lien. Une chose me tracassait. Pourquoi Bella disparaîtrait de ses visions en devenant vampire ? Elle l’avait déjà vu vampire auparavant non ? Lorsqu’elle avait vu sa transformation chez Aro…
Qu’est ce qui avait pu changé depuis lors ?
Pour ce qui était des ecchymoses… Cela ne m’étonnait pas. J’avais prévenu Edward que ça pouvait arriver… Il m’avait répondu qu’il en était conscient et elle aussi. Mais elle insistait trop… Je le savais assez fort pour se maîtriser… Apparemment la passion avait été plus forte. Cela étant, elle aurait pu mourir de ses étreintes… J’estimais que quelques bleus étaient peu payé par rapport au risque encouru.

- J’ai vu votre lit… ou plutôt votre chambre, complètement détruite. Ça vient donc confirmer mes dires sur les bleus de Bella. J’en suis venue à la conclusion qu’Edward voudrait changer Bella le plus vite possible pour lui éviter de nouvelles blessures, et comme Bella s’est trouvé une nouvelle passion, elle va lui en redemander encore et encore et il ne pourra pas résister puisque lui aussi ne pourra plus s’en passer. Ce serait donc la raison pourquoi son futur m’échappe.

Je frémis… Mon lit… J’imaginais ma chambre dans le même état désastreux que lors d’une tornade Rosamett… Ou même nos passages à Esmée et à moi… Je ne comptais plus le nombre de lits qui étaient passés dans cette chambre… Cependant, le moment ne prêtait pas à sourire. Et je n’étais pas d’accord avec le raisonnement d’Alice. Cependant, je la laissais aller jusqu’au bout.

- Tu sais… Je pense que tu te trompes sur Edward. Si jamais il a blessé Bella, nul doute qu’il ne la touchera plus avant qu’elle ne devienne immortelle. Ce qui, en effet, pourrait précipiter sa décision de la transformer… Cependant…

Je réfléchis pour être bien certain de mes paroles. Oui. J’étais sûr qu’il m’aurait appelé s’il en avait eu le temps. Et je n’imaginais pas la vie de Bella en danger près d’Edward. Jamais.

- Il aurait appelé Alice… j’en suis certain… Et tu l’aurais vu en prendre la décision. Peut être que… Ils en parlent mais n’ont pas encore arrêté la décision d’où le trou noir ?

Je ne savais pas vraiment comment marchaient ses visions. Comment se montrait un décision en cours dans sa tête…

- Je vais leur envoyer un message quand même… Mais je suis sûr que tout va bien tu sais… Les ecchymoses… Enfin, on sait d’où ça vient…

Je pris mon portable et tapais rapidement.

ça va ? Tout se passe bien au soleil ?

Il ne restait plus qu’à attendre maintenant. Je levais les yeux vers Jasper. Son visage semblait grave, les émotions d’Alice, et sûrement les miennes, devaient le tracasser.

- Il ne reste plus qu’à attendre… Mais dis moi Alice, tu la voyais en vampire avant non ?

HJ : Il est un peu plus de 16h dans le rp. J’ai vu avec Edward et il ne sera pas pressé de répondre… Donc, vous pouvez passer jusque dans les environs de 6 heures du matin (décalage horaire compris (En gros il envoie son message à 3h du mat pour lui))

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
†•´*¤*' •†Carlisle's fascination †•´*¤*' •† †•´*¤*' •†Peter Facinelli France †•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Jasper Hale Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 173

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Détecter et influer sur les humeurs d'autrui.

MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   Mar 19 Juin - 20:47

- Entre Jaz.

La voix de ma Belle semblait perturbée, sans ce ton mélodieux que je connaissais si bien. Conclusion : il se tramait quelque chose. J’ouvris le battant et entrai dans la pièce, droit, comme à mon habitude. Je fermai la porte en bois et restai quelques secondes à côté, le temps de recevoir le salut de Carlisle et de le lui rendre, non sans l’interroger du regard.

- Carlisle…saluai-je.

Les humeurs dans cette pièce étaient troublées, comme un nuage noir dans un ciel bleu.
Bizarrement je sus immédiatement que la conversation et la vision d’Alice concernait mon frère et sa fiancée.

- Ce n’est pas qu’une seule vision, mais une tonne de flash que j’ai réunis ensemble pour en faire cette conclusion.

J’approchais en silence du fauteuil ou se trouvait Alice et posai ma main sur son épaule pour la rassurer. Je savais qu’elle craignait ce qu’elle avait vu, et cela elle ne pouvait pas me le cacher. Je plongeai mon regard dans le sien et lui offris un sourire rassurant en plus de faire affluer dans la pièce une petite vague de bonne humeur.

Le tout en essayant de comprendre ce qu’il se passait ! Carlisle se rencogna dans son siège, les yeux levés sur le plafond pour tenter d’imaginer ce qu’avait pu voir ma femme. Et moi donc… Ma main glissa le long du bras d’Alice et vint cueillir sa main qui reposait sur l’accoudoir. J’écoutai la suite avec attention…

- J’ai vu votre lit… ou plutôt votre chambre, complètement détruite. Ca vient confirmer dires sur les bleus de Bella. J’en suis venue à la conclusion qu’Edward voudrait changer Bella le plus vite possible pour lui éviter de nouvelles blessures, et comme Bella s’est trouvée une nouvelle passion, elle va lui en redemander encore et encore et il ne pourras pas résister puisque lui aussi ne pourra plus s’en passer. Ce serait donc la raison pourquoi son futur m’échappe.

Si les premières comparaisons que j’avais pu faire pouvaient être drôles, la situation retrouva tout son sérieux lorsque je repensais à Bella. Elle était encore humaine, et moi mieux que n’importe qui savais comme le corps d’un humain était fragile entre les mains d’un vampire. Bella avait eu une chance énorme, j’étais étonné qu’elle soit ressortie vivante de sa première fois. Sans doute fallait-il compter sur la retenue qu’Edward avait acquise depuis qu’il la connaissait. Pouvait-on parler de miracle ? Sans doute.

Cependant des éléments restaient obscurs. Alice ne parlait que de la chambre ruinée et des bleus de Bella, en aucun cas elle n’avait vu Edward mordre concrètement sa fiancée. Les pensées de Carlisle rejoignirent les miennes tandis qu’un épais nuage de doute envahissait la pièce.

- Tu sais… Je pense que tu te trompes sur Edward. Si jamais il a blessé Bella, nul doute qu’il ne la touchera plus avant qu’elle ne devienne immortelle. Ce qui en effet, pourrait précipiter sa décision de la transformer… Cependant…

Carlisle s’interrompit pour réfléchir un instant. Pour ma part je rapprochai un fauteuil auprès de ma femme pour m’asseoir et repris sa main. Bon, je savais de quoi il était question, à présent. Carlisle continua sa phrase laissé en suspend.

- Il aurait appelé Alice… J’en suis certain… Et tu l’aurais vu en prendre la décision. Peut être que… Ils en parlent mais n’ont pas encore arrêté la décision d’où le trou noir ?

J’avisai Alice. Elle semblait aussi sûre d’elle que moi, la première fois que j’avais eu à tirer au fusil. J’observai sa beauté troublante et troublée. Il y avait des fois où je souhaitais qu’elle n’eut jamais ces visions. Cela la plongeait parfois dans un doute que je peinais à lui faire oublier. Je persévérai dans ma diffusion de détente, mais visiblement je n’y allais pas assez fort… J’allais rappeler une chose lorsque Carlisle reprit la parole :

- Je vais leur envoyer un message quand même… mais je suis sûre que tout va bien, tu sais… Les ecchymoses… Enfin on sait d’où ça vient…

Il mit quelques secondes à attraper son téléphone et tapait rapidement le message avant de le refermer.

- Il ne reste plus qu’à attendre… Mais dis-moi Alice, tu la voyais en vampire avant non ?

Je ne lâchais pas sa main dont je caressais le dos avec mon pouce. Elle semblait si inquiète… Elle était proche de Bella, c’était une très chère à ses yeux et je savais bien qu’elle ne supporterait pas qu’il lui arrivât malheur. Après tout, elle m’avait bien dupé plusieurs fois – et laissé me faire un sang d’encre – pour lui sauver la vie… Je n’en revenais toujours pas d’ailleurs. Mais je la comprenais. S’il était moins difficile pour moi d’être au contact des humains, sans doute l’aurais-je imité. Mais en attendant j’avais des souvenirs de stress intense et d’attente insoutenable à faire passer. Quel tour allait-elle pouvoir me jouer encore ? Je revins à la conversation, me rappelant de ce que je voulais dire :

- Carlisle, dis-moi si je me trompe, mais il me semble qu’un accord était passé entre Edward, Bella et toi ? Bella serait transmutée ici, il me semble. Alors je ne pense pas qu’Edward changerait les termes de cet accord sans au moins nous prévenir. De plus je ne crois pas qu’il se permettrait de prendre tant de risques : Bella pourrait être intenable une fois transformée, il ne saurait sûrement pas la maîtriser seul, même s’ils sont encore sur l’île !

Je laissais une seconde de silence.

- Enfin, c’est sans compter sur leur nouvelle passion mutuelle… Espérons que cela ne l’ait pas aveuglé…. Alice, tu n’as eu aucune vision qui va au-delà de cet évènement depuis que tu vois la chambre en ruine ?

J’étais bien obligé de lui demander puisqu’elle refusait de m’en parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais pressentiment [PV Carlisle et Jasper]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» PJ, les bons coups VS les mauvais coups
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Twilight :: RPG: Forks :: Résidence des Cullen-
Sauter vers: