AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Présentation [Famille Cullen + Selen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Mer 21 Déc - 23:16

Je n’aurais pas imaginé une seconde que sa réaction serait aussi… Enthousiaste… Un instant, je crus qu’elle allait tomber dans les pommes. Et alors que je me demandais si elle allait réellement défaillir, je la vis se remettre en mouvement. Je me surpris à sourire de son comportement. Décidément cette petite était vraiment étonnante. Je me demandais quelle avait pu être sa vie avant aujourd’hui. Que faisait-elle de ses journées ? Où vivait-elle ?
J’étais perdu dans ces pensées lorsqu’elle sauta du rocher pour… Mes bras !

- Oh !

Je la rattrapais plus par réflexe qu’autre chose en éclatant de rire, un peu surpris tout de même. Elle me serra fort comme si j’étais un père qui venait de lui offrir le plus beau cadeau d’anniversaire possible. Elle rayonnait… Au point que des dizaines de lumières tournaient autour de nous accompagnées de plusieurs animaux. Son don s’exprimait en même temps que sa joie.
Je lui tapotais doucement le dos, gêné toutefois par une telle démonstration d’affection… A la maison, nous n’étions pas les plus démonstratifs du monde, en dehors d’Alice… D’ailleurs, en pensant à elle, elle allait s’entendre à merveille avec ma nouvelle amie.

- Merci, merci, merci !

Je souris en murmurant un “je t’en prie” mais déjà elle était partie chercher son sac. Lorsqu’elle fut de retour à mes côtés et qu’elle eut pris ma main, je vis les multiples fleurs qu’elle venait de faire pousser. Nul doute que son don augmentait et prenait de la puissance avec une émotion positive. Il me semblait que les apparitions étaient encore plus réelles que précédemment. Incroyable.

- C’est vraiment gentil à vous. Son rire résonna de nouveau dans l’immensité de la forêt. J’espère que je ne dérangerai pas !
- Rassures-toi, je n’ai aucune crainte pour ça… Par contre, ne saute pas au cou de Rosalie… C’est un conseil…

Je pouffais en imaginant la réaction de Rose. Elle l’enverrait probablement dans le décor avec un soupir de dédain si elle était dans un mauvais jour… Si ce n’était pas le cas, elle l’ignorerait superbement. Non… J’étais mauvaise langue…
Nous prîmes rapidement de la vitesse, main dans la main. Il m’était étrange de courir avec une main autre que celle d’Esmée dans la mienne. Mais je sentais qu’elle en avait besoin, bien que je n’en comprisse pas la raison. Bientôt elle ralentit et je suivis le rythme. Je me tournais vers elle pour découvrir que ses yeux s’étaient ternis d’un coup. Qu’est ce qui pouvait bien l’inquiéter soudain ?

- Euh… Vous habitez en ville ? Parce que je ne vais que très peu en ville. Presque jamais en fait. Je veux pas tomber sur les humains, j’ai peur de les blesser… Vous n’habitez pas là-bas, hein ?

Un sourire rassurant apparut sur mon visage. Je serrais légèrement sa main avant de murmurer.

- Tu n’es pas la seule à connaître cette peur. Nous habitons donc toujours éloigné de la ville, viens, tu vas voir.

Je la tirais légèrement en me remettant à courir. Cependant, je sursautais d’un coup lorsqu’un cri de joie sorti de ses lèvres et qu’elle poussa sa vitesse au maximum. Soit. Puisqu’elle voulait de la vitesse, j’accélérais aussi pour arriver le plus rapidement possible à la villa.
Des cerfs et des tas d’autres animaux couraient proche de nous. Si proche que j’aurais pu les toucher. Et si réel… Il ne leur manquait plus qu’un parfum pour m’assoiffer !

Loin de moi était la tristesse que j’avais ressentie plus tôt à présent… La mort de la petite Eden… La vie était étrange parfois… Si elle n’était pas morte… Si je n’étais pas sorti prendre l’air…. Je n’aurais peut être jamais rencontré Selen… Ce qui me rappelait qu’une fois à la maison, j’allais devoir me porter pâle à l’hôpital… Ils comprendraient…

Très vite, la lisière de la forêt se dessina et je ralentis jusqu’à la marche. Je ne voulais pas arriver en courant autant pour qu’elle puisse découvrir la maison que pour ne pas faire paniquer ma famille.

- Voilà notre chez-nous…

Je la laissais découvrir le jardin arrière avec ses quelques fleurs, qui poussaient difficilement, ses grands pins qui l’entouraient. Lentement, je l’amenais vers l’entrée de devant au gravier bien entretenu. Les cervidés nous accompagnaient toujours et j’essayais d’en flatter un sur la tête. Ma main passa au travers. Je souris. C’était si étrange de voir de telles bêtes ici…

Je lâchais sa main, et les visions disparurent aussitôt. Je me sentis d’un coup bien seul mais mon sourire ne disparut pas. Sa joie était aussi communicative que ses visions. J’ouvris la porte de la maison et lançais un joyeux :

- Je suis rentré !!

Mon ange éternel apparut du salon et je lui offris mon plus beau sourire, ravi de la revoir. J’avais l’impression de déborder de bonheur sans même en connaître la raison. J’avançais vers elle pour la prendre dans mes bras, me retenant de justesse de la faire tournoyer, et déposer un doux baiser sur son front.

- Esmée, j’ai une personne à te présenter.

Je pris sa main, le sourire toujours sur les lèvres et me tournais vers l’escalier.

- Les enfants, nous avons une invitée !!

J’emmenais ma douce près de Selen, passant mon bras dans son dos pour la garder contre moi. Avoir Esmée contre moi me rendait encore plus extatique.

- Esmée, je te présente Selen. Selen, voici ma femme, Esmée. Je me tournais un peu plus vers celle qui m’avait rendu la vie. J’ai rencontré Selen en forêt. Elle… Enfin, tu vas voir…

J’éclatais de rire en me tournant vers Selen qui irradiait de bonheur en regardant autour d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Alice Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 116
Localisation : Avec Jasper

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Vision

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Jeu 22 Déc - 2:29

C’était une journée ordinaire et tranquille. Le soleil brillait de mille feux et tous les habitants de Forks profitaient de cette rare journée de beau temps en trouvant mille et une excuses pour se pointer le bout du nez à l’extérieur. Tous, sauf ma famille et moi qui étions condamné à rester caché à la villa pour ne pas se faire regarder de travers lorsque notre peau aux multiples diamants brillerait au moindre éclat de lumière. Carlisle avait décidé de se rendre tout de même à l’hôpital. Une fois le trajet entre la voiture et les porte de l’hôpital passé, il n’avait pas à s’inquiéter du soleil s’il rentrait qu’à la tombé de la nuit.

Nous étions tous réunis au salon, accroupi autour de la table basse. Sur celle-ci était posé une planche de jeux Monopoly monde, des cartes et des pions éparpillés un peu partout. C’était notre 5e partie et cette fois-ci j’étais prié de ne pas me servir de mon don histoire de donner chance égal à tout le monde et de faire à la fin de la partie un vainqueur autre que moi-même.

- Ça ne m’empêchera pas de gagner. J’ai toujours été la meilleure à ce jeu. Surtout lorsque je réussis à acheter Montréal, dis-je tout haut en souriant à Esmée ( Razz ) et en donnant un coup à Emmett en dessous de la table pour l’agacer.

Les journées comme celles-ci finissaient par nous peser. Le mode de vie que nous nous étions choisi obligeait un temps nuageux. Personne ne voulait rester enfermé à l’abri des regards humains et c’est pourquoi nous nous occupions comme nous le pouvions, en attendant qu’un gros nuage refasse apparitions et nous donne l’autorisation d’être libre.

C’était au tour de Rosalie à brasser les dés lorsqu’une brève vision m’apparu. Ce n’était qu’une fraction de seconde et ça se passait ici, dans la villa. Il y avait Carlisle qui tenait Esmée contre lui et juste à côté une jeune fille aux cheveux blonds, à la peau d’une blancheur très familière et des yeux… violets? Ce détail me surpris, malgré que j’étais certaine de son état de vampire.

- Esmée, je te présente Selen. Selen, voici ma femme, Esmée, avait-dit Carlisle dans ma vision.

Cette Selen me paraissait fort bien sympathique et j’avais déjà un bon pressentiment à son égard. Je me tournais vers Jasper en lui tendant un sourire plein d’excitations. Enfin quelque chose de plus excitant allait égayer notre journée. Puis je me tournais vers Esmée, mes yeux pétillants de bonheur, car je savais qu’elle allait être aussi heureuse que moi de rencontrer un nouveau vampire.

C’est à ce moment que Carlisle entra dans la villa avec la nouvelle venue.

- Je suis rentré !!

C’est Esmée qui se leva en premier pour aller l’accueillir pendant que nous rangions le jeu dans sa boîte. Je sautillais sur place tellement j’avais hâte de rencontrer la vampire aux yeux violets.

- Les enfants, nous avons une invitée !!

Je regardais à nouveaux Jasper en m’emparant de sa main et en le traînant derrière moi. Je rejoignis rapidement mes parents pendant que Carlisle faisait les présentations à Esmée, puis, en lâchant la main de mon mari, je sautillais en me faufilant jusqu’à l’invité.

-Selen!

Je l’entourais de mes bras en la serrant contre moi et reculais, prenant ses mains dans les miennes.

- Je suis Alice. Nous allons bien nous entendre toi et moi.

Je lui souris et retournais près de Jasper toujours en sautillant. Cette scène avait une impression de déjà vu et cela m’arracha un petit rire. En espérant que cette jeune fille n’attire pas autant le danger que ma nouvelle sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Hale Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 173

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Détecter et influer sur les humeurs d'autrui.

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Jeu 22 Déc - 11:49

Le soleil brillait aujourd’hui. En soi, ça représentait un évènement incroyable à Forks. Les Humains devaient grouiller dans les rues et les lycéens trépigner à l’idée de ne pas pouvoir profiter de ce temps merveilleux. Le ciel était incroyablement bien dégagé, chacun ferait tout pour en profiter.

Tous sauf nous.

Nous n’étions pas allés en cours ce jour-là et Esmée avait appelé le lycée pour signaler notre absence. Les raisons que nous pouvions trouver pour justifier nos absences étaient assez variées, depuis les classiques maladies jusqu’à la raison personnelle dont le ton d’Esmée laissait parfois supposer qu’il s’agissait d’un évènement funeste. Mais cette fois-ci, c’était une angine carabinée qui nous frappait tous.
Malgré le beau temps qui se profilait, Carlisle avait insisté pour aller travailler. Il ne risquait pas grand-chose s’il restait loin des fenêtres, après tout. Et les vitre teintées de la Mercedes le protégeait des rayons. Donc pas de danger, en toute normalité.

L’ambiance à la maison restait joviale malgré la mauvaise humeur de ma belle-sœur et le petit air inquiet de ma mère pour son mari, chose que je comprenais tout à fait. Pour ma part, ma belle Alice était avec moi et j’avais toutes les peines du monde à partager ma bonne humeur. Je souriais parfois pour rien.

Même lorsqu’elle réduisit à néant pour la cinquième fois ma stratégie au Monopoly.

Nous lui avions interdit l’utilisation de son don de voyance pour gagner, mais il n’empêchait que ma petite Elfe était d’une finesse inégalable à ce jeu. Les années de pratique, sans doute.

- Ca ne m’empêchera pas de gagner. J’ai toujours été la meilleure à ce jeu. Surtout lorsque réussis à acheter Montréal, avait-elle lancé avec un sourire à Esmée et gentil coup de coude dans le ventre d’Emmett.

Le calme plat régnait dans la maison et j’espérais animer un peu la conversation en répandant une vague de bien-être, histoire de gommer la morosité de Rosalie qui contaminait un peu Emmett et l’inquiétude d’Esmée.

Alice se raidit alors que Rose s’apprêtait à lancer les dés. Un stratagème ? Non. Ma femme n’était pas le genre à inquiéter les gens en mimant la survenue d’une vision. Et la vague si spéciale qui m’atteignit me prouva que l’évènement était réel.

- Alice ? demandai-je en posant une main sur son épaule.

Elle finit par reprendre conscience et à me sourire béatement. Au moins cette vision-là n’annonçait rien de mauvais. Je lui rendis son sourire, heureux qu’elle ait pu voir un heureux évènement. Elle contempla ensuite Esmée avec cet air bienheureux et rêveur, pétillant.

Des pas se firent entendre sur le perron, deux séries, l’une plus légère que l’autre. La porte s’ouvrit pour nous laisser voir un Carlisle rayonnant de joie. Mais de derrière, et plus forte que la sienne, ce fut un raz-de-marée de joie pure qui me submergea. Je n’avais apparemment plus besoin de mon don, la jeune personne qui suivait Carlisle allait s’en charger à ma place.

- Je suis rentré !!

J’aidai à ranger le plateau et les pions, un peu dérangé par la venue de cette vampire. Esmée s’en alla voir Carlisle directement, laissant une Alice trépignant d’impatience derrière elle.

- Les enfants, nous avons une invitée !!

Encore désarçonné par ces mètres cubes de bonne humeur, je suivis Alice, un peu hagard, lorsqu’elle me traîna jusqu’à la porte d’entrée tandis que Carlisle faisait les présentations. Je restai derrière ma Belle, en retrait, j’observais cette étrange jeune fille, dont les yeux couleur améthyste brillaient de mille feux et pétillaient de bonheur et d’admiration. Mais ils ne nous renseignaient pas sur son alimentation. Si ça se trouvait, on accueillait un petit monstre chez nous !

Ma Dulcinée lâcha ma main et se faufila entre Esmée et Carlisle pour voir la jeune fille.

- Selen ! s’exalta-t-elle.

J’avais au moins son prénom.
Je la vis serrer la jeune fille aux yeux étranges dans ses bras puis attraper doucement ses mains.

- Je suis Alice. Nous allons bien nous entendre toi et moi.

Puis elle revint vers moi et je fus content de pour poser mes mains sur ses hanches et embrasser doucement sa joue. Si elle faisait autant confiance à cette jeune fille, je supposai que je pouvais faire de même. Je lui offris un sourire, à la fois de remerciement pour cette joie qui semblait colorer toute la maison et pour l’accueillir du mieux que je pouvais.

- Bonjour Selen, moi c’est Jasper ! souris-je sans trop le vouloir.

La vague qui provenait d’elle ne semblait pas s’arrêter, mais bien se déverser en continu !




[Au tour d'Esmée, non Question Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 122
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Amour inconditionnel et passionnel des membres de sa famille.

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Jeu 22 Déc - 20:33

[Ouip! C'est à moi! Pfff, au moins je trouve quelques minutes tranquilles...]

Faisant tourner une petite maison verte entre mes doigts depuis bien une demi-heure, je regardais la table de jeu avec un air perplexe. Bon, déjà, je n'aimais pas trop lorsque Carlisle partait travailler en jour de soleil; il serait du genre à se jeter dehors pour rejoindre une ambulance sans même réfléchir... ou bien dans l'océan pour rejoindre un bateau à plusieurs miles de la plage pendant les seules vacances que nous avions pris depuis une bonne décennie... M'enfin, bref! Cela n'aidait donc pas à ce que j'ai l'esprit tranquille. Puis, étant le seul vampire en position neutre dans cette maison, je ne pouvais m'empêcher de surveiller les enfants pour empêcher toutes éventuelles explosions de colère de Rosalie et, bien plus important encore, éviter à tout prix une deuxième guerre Cullen "Alice-Emmett ou celui qui peut faire le plus de dégâts/bêtises en le moins de temps". Les souvenirs de la dernière étaient toujours bien gravés dans ma mémoire, et faisait même parfois frissonner Carlisle juste en y pensant... D'ailleurs, je ne pus empêcher ce frisson de glisser le long de ma nuque.

Non, il y avait plus que ça. Je me concentrais sur le bruit du plastique dans mes mains en soupirant profondément. En cette journée magnifique, où nous n'avions pas mieux à faire que de faire plaisir à notre petite lutine en jouant au Monopoly, une question me trottait dans la tête. Elle ne cessait de revenir, et de tourner, et.... Je ne pouvais trouver de réponse claire. J'immobilisai mes doigts en fixant la petite bottine qui me servait de pion, et formulai cette interrogation existentielle dans mon esprit;
Comment, après autant d'années de pratique et d'expérience, arrivais-je encore à être aussi médiocre au Monopoly?
Ce n'était plus de la malchance! C'était une lacune profonde dans mon sens du business qui pourtant ne me faillit pas normalement!

Mes yeux glissèrent alors sur la minuscule liasse de billets multicolores qui ressemblait plus à un fond de poche d'un mendiant qu'au profit moyen d'un bon investisseur immobilier. Et non, ce n'est pas seulement parce qu'Alice triche. Je peux être mauvaise même lorsqu'elle ne joue pas. Bon, c'est rare qu'on joue sans elle, mais admettons... D'une manière ou d'une autre, j'étais nulle. Et je devais me rendre à l'évidence.
Le Monopoly, ce n'était pas pour moi.

"Ça ne m’empêchera pas de gagner. J’ai toujours été la meilleure à ce jeu. Surtout lorsque je réussis à acheter Montréal.", annonça fièrement la dite propriétaire milliardaire en me jetant un coup d'oeil plus que moqueur.

Je laissai tomber la petite maison en éclatant de rire;

"Acheter, acheter... Tu as quand même menacé de me ruiner dès le troisième tour si je ne te laissais pas l'acheter. Sans parler que si Rose ne t'avait pas donné son jumeau, tu ne lui aurais jamais permis d'enlever l'hypothèque de sur ses transports publiques."

Tellement concentrée sur le jeu, je n'avais pas remarqué l'odeur de mon mari qui s'approchait. Voila une meilleure nouvelle que mon score au jeu de société! Mon coeur s'allégea aussitôt, et je me reculai de la table basse pour me lever en lançant;

"Bon, j'abandonne. Je ne peux rien contre ce lutin diabolique. De toutes façons, je dois tellement d'argent à Emmett que même tous mes biens ne le rembourse pas.."

En entendant le soupir désespéré de Rosalie, je sus que la partie tirait à sa fin de toutes manières. Et Jasper s'en rendit aussitôt compte lorsqu'il se mit à ranger les pièces du jeu. Je lui tendis mes cartes et mon argent en lui soufflant un merci, avant de me lever pour aller vers le hall. Je n'eus pas besoin d'approcher beaucoup pour entendre;

- Je suis rentré !


Il semblait tellement de bonne humeur que je ne pus empêcher un immense sourire d’apparaître sur mes lèvres. Je profitai de son baiser sur mon front pour dire;

"Dis donc, tu es de..."


Je me laissai interrompre par sa voix enthousiaste qui s'exclama;

- Esmée, j’ai une personne à te présenter.

Je clignai alors rapidement des yeux, surprise, en le laissant guider vers le hall. Mais surtout vers une jolie vampire. Décidément, le Monopoly m'avait réellement troublé parce que je n'avais pas du tout senti sa présence. Je fus d'autant plus épatée de la couleur de ses iris, mais aussi de sentir la même bonne humeur qui émanait de Carlisle tourner autour d'elle. À la voir, on aurait cru une petite fille dans un rayon des plus délicieux bonbons du monde entier, regardant autour d'elle comme dans l'usine du père Noël remplie de joujoux que pour elle.

- Esmée, je te présente Selen. Selen, voici ma femme, Esmée. J’ai rencontré Selen en forêt. Elle… Enfin, tu vas voir…

Leur bonne humeur étant contagieuse, je ne pus m'empêcher de rigoler bêtement en regardant tour à tour Carlisle et Selen. Je ne comprenais pas grand chose, et je n'essayais pas de comprendre. On aurait dit que je venais d'arriver à la plus drôle des fêtes où on ne pouvait qu'être de bonne humeur. À moins que Carlisle ait découvert une drogue que notre métabolisme ne détruit pas...

- Selen !

Je me tournai vers Alice, sans trop de surprise, en la voyant sautiller vers la jeune vampire pour la serrer doucement. Même si je n'avais pas vraiment de crainte envers elle, cette marque d'affection me prouva que j'avais raison de ne pas en avoir. Sacrée Alice...

- Je suis Alice. Nous allons bien nous entendre toi et moi.
- Bonjour Selen, moi c’est Jasper !

Je ris un peu plus en regardant Alice retourner vers son mari, lançant à Jasper un regard amusé avant de me tourner vers Selen et mon amour. Gardant le silence quelques secondes, je le brisai en gloussant de rire. Je serrai mes mains ensemble en ajoutant;

"Eh bien, je suis ravie de te rencontrer Selen. Surtout que tu arrives avec autant de bonne humeur et les bonnes grâces d'Alice. C'est bon signe!"

M'éloignant un peu de mon mari pour m'approcher de la jeune vampire, je posai une main dans le creux de ses omoplates en pointant le salon de l'autre;

"Je t'en prie, entre. Fais comme chez toi."

Puis, en regardant mon vieux médecin d'amour, j'ajoutai;

"Je crois que vous avez des choses à nous raconter!"

†•´*¤*' •††•´*¤*' •†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmett Cullen
Famille Cullen
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 19

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Non

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Lun 2 Jan - 16:23


    [Finalement j'ai réussi à écrire cet après-midi. Smile]

    Je tourne la tête vers la grande baie vitrée du salon. La pluie qui tombe souvent sur Forks a laissé sa place au soleil aujourd'hui. Le genre de journée que je n'aime pas. Ça nous oblige à rester enfermés. J'imagine la tête des lycéens si nous sortions de notre voiture brillants comme des diamants sur le parking. En attendant que ce temps magnifique s'en aille, nous restions dans la maison à l'abri des rayons de soleil. Seul Carlisle était sorti. Ce qui inquiétait Esmée au plus haut point. Cette fois-ci, nous avions déballé le monopoly pour nous occuper et comme d'habitude, c’était Alice qui était en train de gagner. Nous avions décidé qu'elle ne se servirait pas de son don, ce qui ne l’empêchait pas de ruiner tous le monde sans exception. Elle était la seule à prendre vraiment part au jeu avec Jasper. Esmée était rongée par l’inquiétude, Rose par la morosité, moi par l'ennui. C'est du moins l'impression que j’eus en regardant les autres.

    Je commence vraiment à en avoir assez de ce jeu. En plus, je ne suis pas le plus doué, mais je ne vais pas trop me plaindre, Esmée est dans une situation encore plus délicate, son tas de billet est encore plus petit que le mien.

    Ça ne m'empêchera pas de gagner. J'ai toujours été la meilleure à ce jeu. Surtout lorsque je réussis à acheter Montréal.

    Quand elle disait que ça ne l’empêcherait pas de gagner, elle devait sûrement parler du fait que même si elle n'utilisait pas son don, elle restait la plus douée...
    Et pour conclure le tout, elle me donna un coup de coude dans les côtes, histoire de bien m'agacer.

    C'est ça, on verras bien qui vas gagner cette fois.

    Je savais pertinemment que c’était elle, mais je ne pouvais pas ne rien dire. Je m'ennuyais vraiment et j’espérais que quelque chose allais interrompre la cinquième, sixième partie de ce jeu. Alice eu un moment d'absence et Jasper l'attrapa par l'épaule. Je crus tous d'abord que sa vision concernait le jeu, mais j'entendis des bruits de pas qui se dirigeaient vers la maison. Carlisle. Mais il n'était pas seul. Quelqu'un l'accompagnait. Je déduisis donc qu'Alice avait dû voir cette personne. Esmée se leva et annonça qu'elle abandonnait accompagnée de Rosalie qui soupira. Jasper commença à ranger les pions et les cartes du jeu et je l'aidais en ramassant les billets. Cette partie se terminait enfin ! Carlisle entra dans la maison et je sentis une odeur qui ne m'était pas familière. Sûrement l'intrus. L'intrus qui était un miracle car il venait d'interrompre cette partie.

    Les enfants, nous avons une invitée !!

    Je suivis Jasper à qui une Alice tout excitée avait attrapé la main et s'était dirigée vers le salon en toute hâte. Rose était derrière moi et était toujours aussi morose. Je me demandais comment elle allait accueillir notre invité. Alice, comme toujours, n’hésita pas à prendre cette fille dans ses bras. Elle s'appelait Selen. Au moins je connaissais son nom maintenant. Jasper, plus réservé, se contenta de dire son nom et je décidais de faire pareil.

    Moi c'est Emmett.

    Après un moment d’hésitation, je décidais de présenter aussi Rosalie.

    Et voici Rosalie.

    En faisant plus attention a cette nouvelle venue, je remarquais quelque chose de pas commun chez les vampires. En générale les yeux des vampires étaient rouges ou pour les vampires comme nous dorés. Mais violet, je n'avais jamais vu. Carlisle était d'excellente humeur et je me demandais bien pourquoi.

    J’ai rencontré Selen en forêt. Elle… Enfin, tu vas voir…

    Et il éclata de rire. Étrange.

    Je crois que vous avez des choses à nous raconter!

    Oui, je crois aussi. Nous nous dirigeâmes tous vers le salon et je m'asseyais dans le canapé. Je savais que Carlisle avait rencontré Selen en forêt. C'est tous ce que je savais. J'attendais donc l'histoire qui nous expliquerait qui était cette Selen. Cependant, je ne pus retenir une question.

    [color:3de7=orangePourquoi tes yeux sont violets ? C'est plutôt inhabituel chez les vampires





Dernière édition par Emmett Cullen le Ven 23 Mar - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selen Donahue
Vampire végétarien
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 26/03/2011
Age : 32
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Hallucinations

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Mar 20 Mar - 14:34

[Jazz écrit en goldenrod donc tu peux prendre orange, Emmett ! ^^ Je t'ai mis en orange dans mon post ! =) ]


Le docteur Cullen eut un sourire rassurant à ma question et je poussai un soupir de soulagement.

- Tu n’es pas la seule à connaître cette peur, dit-il avec douceur. Nous habitons donc toujours éloigné de la ville. Viens tu vas voir.

Lui qui tenait toujours ma main me fit reprendre la course et je repartis avec légèreté avec lui au travers des bois. Le vent dans nos cheveux et les reflets du soleil sur notre peau me faisait sourire. Mes illusions couraient partout autour de nous et des oiseaux volaient au-dessus de nos têtes. Les illusions visuelles, je maîtrisais à peu près !

Je poussai ma vitesse, contente d’avoir toutes ses capacités et de pouvoir en profiter. Enfin presque tout le temps… Les bois défilaient très vite et les arbres semblaient se pencher à côté de moi comme voulant que je tape leur branche sur mon passage, Loin des clairières et des sentiers trop fréquentés nous courrions sans tomber une fois (combien de fois je m’étais pris des branches dans les pieds !) et rapidement, une demeure sans âge nous apparut. Carlisle ralentit et je l’imitai immédiatement. Ce fut en marchant que nous franchîmes la lisière de la forêt.

- Voilà notre chez-nous…
- C’est…

Je restai béate et muette d’admiration. La demeure blanche était juste splendide et mes illusions n’arrivaient même plus à se former. Le lieu en lui-même me paraissait être un rêve. Nous tournâmes dans le jardin jusqu’à atteindre la porte d’entrée, c’est là que je réussis à terminer ma phrase.

- C’est magnifique ! pus-je enfin lâcher.

En même temps que les mots, mes capacités mentales m’étaient revenues et je m’amusais repeindre les murs blancs avec des dessins multicolores. Mes petits orbes préférés aussi étaient revenus. Un cerf patienta avec moi alors que le médecin lâchait ma main pour ouvrir la porte. Je restai un peu en retrait sur le perron, à la fois souriant d’impatience de tous les rencontrer – est-ce qu’ils avaient tous les yeux dorés comme Carlisle ? – à la fois un peu intimidée de voir autant de monde d’un coup. Mais je me dis que tout allait bien se passer et mon excitation reprit le dessus. Carlisle fit un pas dans la maison :

- Je suis rentré !

Et mais c’était presque mon intonation, ça ! Ca faisait bizarre d’entendre de la joie dans la voix de quelqu’un… ça ne m’était pas arrivé depuis des mois et des mois… Je fis un pas à sa suite suivie de mes illusions et regardai avec un grand sourire, non sans être timide, le groupe d’adolescents qui rangeait un monopoly. Je me demandais pourquoi ils ne sortaient pas à la place…

- Dis donc, tu es de... entendis-je.
- Esmée, j’ai une personne à te présenter.

Je tournai les yeux vers le médecin qui avait pris une jeune femme dans ses bras.Je voyais enfin la charmante Esmée Cullen ! La femme du médecin était à la hauteur de ce que je me rappelai avoir entendu de la bouche de Carlisle. Largement. En fait je ne l’aurais jamais imaginée aussi belle. Les doigts de mon ex-médecin s’entrecroisèrent avec ceux de sa femme et il jeta un regard vers l’escalier. Ses mots manquèrent de me faire rougir, heureusement que je ne rougissais plus !

- Les enfants, nous avons une invitée !! annonça-t-il sans parler trop fort.

Bah les autres entendraient parfaitement bien ! Je me demandais tout d’un coup combien ils étaient. Vu la taille de la maison, il pouvait y en avoir pas loin d’une dizaine ! Je pouffai discrètement en me disant que c’était dingue de savoir enfin ce qui se trouvait chez ce médecin qui – je devais quand même l’avouer – m’avait quelque peu fasciné lorsque je m’étais retrouvé devant lui ce jour où je m’étais démise l’épaule. Quant à ses enfants, je me rappelais avoir vu plusieurs fois au lycée, distants et assez froids – à l’exception d’une brunette que je trouvais vraiment très sympathique mais que je n’avais jamais osé aborder -. Là j’avais l’impression de me faire inviter dans les coulisses de leur vie !
Moi qui explorait le plus possible la maison du regard, fascinée par les proportions et la décoration splendide des lieux, je ne vis qu’au dernier la belle Esmée approcher de moi. Elle me contempla un moment, sans doute surprise de mon apparence – de mes yeux aussi visiblement ! -. Carlisle s’occupa des présentations parce que la beauté de la dame m’empêchait de prononcer un mot. Je ne l’aurais jamais imaginé aussi belle. Et quand je regardai la petite troupe d’adolescent derrière elle, je me disais qu’eux non plus, maintenant que je les voyais avec des yeux plus experts.

Je me rendis compte que j’étais au centre de l’attention de six personnes. Je commençai à jouer avec mes boucles.

- Esmée, je te présente Selen, Selen, voici ma femme, Esmée. J’ai rencontré Selen en forêt. Elle… Enfin tu va voir…

Il parlait déjà de mon don ! Je souris plus timidement.Ca commençait fort ! Je souris au médecin plus franchement avant d’entendre mon prénom résonner dans le salon. Une voix clair et chantante venait de m’appeler et sa propriétaire sautillait vers moi.

- Selen !

Esmée tourna la tête pour voir juste à temps une petite jeune femme la doubler et m’attraper comme la dernière poupée à la mode pour me serrer bien fort contre elle. Ca ma faisait presque bizarre d’être prise dans les bras de quelqu’un et cela accentua mon enthousiasme, ce fut donc avec un grand sourire que je la laissai faire. Je pris ses mains sans hésitation. On avait apparemment le même tempérament !

- Je suis Alice, chanta-t-elle. Nous allons bien nous entendre toi et moi.

J’éclatais d’un rire sans doute euphorique.

- J’espère que tu dis juste ! J’en serais ravie !

C’était moi où je venais de me faire une amie de longue date, là ? Je la vis retourner sur ses pas pour rejoindre un jeune homme qui me dépassait d’une tête je dirais. Lorsque je relevai les yeux, ce fut pour tomber sur le visage familier de…

- Bonjour, Selen, moi c’est Jasper ! dit-il souriant.

Bien sûr ! Jasper, le garçon qui me faisait rougir au lycée… Bref ! J’avais d’autres pensées à avoir en cet instant précis !

- Moi c’est Emmett, dit un jeune homme plus grand, brun, aussi imposant qu’un ours. Et voici Rosalie.

Je me rappelai un peu d’elle. Elle ne m’avait jamais paru sympathique. Et là elle semblait dans ses mauvais jours ! Qu’importe !

- Salut ! Je ne me présente plus ! ris-je.

Esmée regarda les autres avec amusement avant de revenir vers Carlisle et moi, souriante. Elle nous regarda tour à tour pendant quelques secondes avant de pouffer, ce qui me fit presque rire aussi.

- Eh bien, je suis ravie de te rencontrer Selen. Surtout que tu arrives avec autant de bonne humeur et les bonnes grâces d'Alice. C'est bon signe !
- Merci ! C’est gentil à vous de m’accueillir comme ça ! souris-je largement.

Je vis la jeune femme se diriger vers moi et d’un geste tendre, j’avais envie de dire maternel, elle m’invita à entrer.

- Je t’en prie, entre. Fais comme chez toi ! dit-elle.
- Merci ! souris-je.

Je retirai mes vieilles chaussures pleines de terre rapidement et fis quelques pas dans le salon. J’avais l’impression de déranger les forces du cosmos en m’aventurant sur la moquette blanche ! Je n’étais vraiment pas habituée aux grandes demeures. Une fois quittée le paillasson, je me tournai vers le couple Carlisle-Esmée alors que Madame Cullen regardait son amour de médecin :

- Je crois que vous avez des choses à nous raconter !
- Je crois aussi ! souris-je.

Emmett se dirigea vers un ensemble de fauteuils et de canapés et nous prîmes tous place. Je souris à alice et vint m’asseoir d’elle, sans perdre mon sourire. Emmett, confortablement assis – affalé ? – à côté de Rosalie, fut le premier à lancer la conversation.

- Pourquoi tes yeux sont violets ? C’est plutôt inhabituel chez les vampires.

Je pris un petit air désolé :

- Moi-même je ne le sais pas ! Mais je trouve ça jolie, alors je ne me pose pas vraiment de question ! souris-je, consciente que tous seraient probablement déçu par la réponse.

Je laissai couler quelques secondes avant de m’exclamer :

- Mais ce n’est pas tout ! Regardez ! ris-je.

Je me levai et allai à une des nombreuses fenêtres par lesquelles passait le soleil de ce superbe après-midi. Là, je relevai la manche de mon gilet et fit jouer les reflets de ma peau pour dévoiler, non pas les éclats diamantins comme sur la peau du docteur Cullen, mais des reflets nacrés ! Je m’amusais à les regarder quand j’étais au soleil, et j’en profitais parce qu’il n’y avait pas beaucoup de lumière dans cette région !

- C’est génial, non ? dis-je en replaçant ma manche. Et je cache encore beaucoup de choses ! ris-je.

Je revins vers Alice. Après un regard complice et tout souriant à Carlisle, je lui pris doucement la main.

Ce qu’elle put voir autour ne pouvait que la fasciner, j’avais fais apparaître une quantité folle de papillons qui se promenaient dans le salon et batifolaient avec de petits orbes lumineux de toutes les couleurs. L’illusion était seulement visuelle, je n’avais ajouté aucun parfum ni aucun son. De plus elle était la seule à pouvoir les voir, moi exceptée. J’avais compris depuis un moment que je ne pouvais pas montrer mes créations à tout le monde, juste à ceux avec qui j’avais un contact direct.

- Alors, ça te plait ? demandai-je, enthousiaste.

Je finis par la lâcher et me tournai vers les autres, un sourire aux lèvres. Je leur tendis la main.

- A qui le tour ? lançai-je.

J’avais déjà installé une multitude de plantes qui sortaient du sol et des murs et la pièce était parcourue par une foule de daims et de petits animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
Famille Cullen: Admin
avatar

Messages : 976
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 377
Localisation : Forks

Carte d'identité
Condition: Vampire
Don: Résistance à l'attrait du sang et compassion

MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   Mar 19 Juin - 22:34

Jamais je n’avais été aussi impatient de présenter quelqu’un à ma famille. En général les présentations commençaient par Esmée mais une fois n’était pas coutume, ce fut Alice qui s’avança en première, à peine avais-je présenté notre invité à ma femme. Elle semblait si impatiente d’accueillir Selen.

-Selen!

Sous mon regard étonné, elle la serra contre elle comme elle l’avait fait avec Bella autrefois. Alice avait toujours été d’une bienvenue démonstrative, mais là… Je me demandais si elle avait eu une vision concernant notre nouvelle amie.

- Je suis Alice. Nous allons bien nous entendre toi et moi.

Le rire enthousiaste de Selen résonna dans la pièce.

- J’espère que tu dis juste ! J’en serais ravie !

J’éclatais de rire. Elle avait définitivement eu une vision. Je regardais Jasper, m’attendant à son air renfrogné habituel, mais je vis qu’il n’en était rien. Ses yeux pétillaient légèrement alors qu’il embrassait la joue de sa dulcinée. Il sourit ensuite à Selen, me confirmant que la jeune fille dégageait définitivement quelque chose de particulier que nous ressentions tous.

- Bonjour Selen, moi c’est Jasper ! dit-il dans un sourire que je lui voyais rarement offrir à quelqu’un d’autre qu’Alice. Un vrai sourire sans être coincé ou gêné. Emmet et Rosalie se présentèrent aussi.

- Salut ! Je ne me présente plus !

En même temps que j’observais les présentations des enfants, le plus beau son sur cette Terre parvint à mes oreilles. Le rire d’Esmée. Je tournais la tête vers elle, les yeux brillants d’un amour infini et observais mon ange saluer Selen à son tour.

- Eh bien, je suis ravie de te rencontrer Selen. Surtout que tu arrives avec autant de bonne humeur et les bonnes grâces d'Alice. C'est bon signe!
- Merci ! C’est gentil à vous de m’accueillir comme ça !

J’eus un doux sourire alors qu’elle l’invitait officiellement à entrer.

- Je t'en prie, entre. Fais comme chez toi. Puis elle me regarda. Je crois que vous avez des choses à nous raconter!
- Je crois aussi !
- A vous montrer plutôt. Rajoutais-je en déposant un baiser sur la joue de ma douce.

J’étais impatient de voir sa tête lorsqu’elle verrait le don de Selen mais me contentait de lui faire un clin d’œil malicieux, préférant garder le suspens.
Nous nous assîmes tous alors qu’Emmett, toujours prompt à la patience, posait la première question.

- Pourquoi tes yeux sont violets ? C’est plutôt inhabituel chez les vampires.

Une excellente question que je me posais aussi sans la lui avoir soumise. Malheureusement, à son air, elle semblait ne pas savoir…

- Moi-même je ne le sais pas ! Mais je trouve ça jolie, alors je ne me pose pas vraiment de question !

Je me demandais si la couleur de ses yeux n’était pas juste en rapport avec son don. Elle créait peut-être cette couleur sans en avoir conscience et pour une raison que je ne m’expliquais pas, nous pouvions tous le voir sans qu’elle n’ait besoin de nous toucher.

- Mais ce n’est pas tout ! Regardez !

Je la suivis du regard alors qu’elle se levait et nous démontra que sa peau ne brillait pas comme la nôtre. Si mon hypothèse pour ses yeux était juste, cela pouvait aussi valoir pour sa peau. Je me demandais comment je pourrais vérifier cela…

- C’est génial, non ? Et je cache encore beaucoup de choses !

Je souris comme un idiot en entendant de nouveau son rire. Cette enfant semblait ne faire que cela. Rire, rire et rire. Comment ne pas sourire au minimum devant tant de bonne humeur. Elle se dirigea ensuite vers Alice et lui pris les mains alors que mon sourire s’agrandissait. Moi-même, je pris celle d’Esmée et lui serrais doucement les doigts en murmurant euphoriquement juste pour elle.

- Regarde bien…

Bon… Là, tout de suite, on ne voyait rien. Seule Alice profitait du spectacle offert par Selen. Mais nous pouvions voir sur son visage l’émerveillement que cela semblait lui susciter. Elle avait le regard dans le vague comme lorsqu’elle avait ses visions, mais ce qui passait dans son esprit était bien moins inquiétant que d’habitude.

- Alors, ça te plait ? demanda-t-elle à notre lutin national qui aurait bien eu sa place parmi les créations de Selen puis elle se redressa et se tourna vers nous. A qui le tour ?

Je lâchais la main de ma belle pour l’encourager à se lancer. Je me demandais quelle serait sa réaction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers.twilight-vampire.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation [Famille Cullen + Selen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation [Famille Cullen + Selen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Okuo, Un gorille sans famille [Fini]
» Présentation de Harmonie Cullen. [validée]
» Présentation d'un ami à la famille.
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers Twilight :: RPG: Forks :: Résidence des Cullen-
Sauter vers: